News

Une organisation caritative mondiale dénonce la flambée de poliomyélite chez les enfants au Soudan du Sud

L’UNICEF, l’OMS, l’USAID et des volontaires soudanais locaux collaborent pour faciliter un programme de vaccination, atteignant des centaines d’enfants vivant dans des zones inaccessibles. Les équipes médicales marchent pendant des jours dans les marécages et la brousse, transportant les glacières qui contiennent les vaccins. (Photo par Wendy Stone / Corbis via Getty Images)
L’UNICEF, l’OMS, l’USAID et des volontaires soudanais locaux collaborent pour faciliter un programme de vaccination, atteignant des centaines d’enfants vivant dans des zones inaccessibles. Les équipes médicales marchent pendant des jours dans les marais et la brousse, transportant les glacières qui contiennent les vaccins. (Photo par Wendy Stone / Corbis via Getty Images)

Une organisation caritative internationale, Save the Children, s’est déclarée préoccupée par la flambée des cas de polio chez les enfants au Soudan du Sud alors que de nouveaux cas mettent des vies en danger

L’organisme de bienfaisance a déclaré que le Soudan du Sud avait enregistré neuf nouveaux cas de polio trois mois seulement après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l’Afrique exempte de poliovirus sauvage.

«Cette épidémie est apparue à la suite d’une faible immunité et d’une sous-vaccination des communautés plutôt que d’un problème avec le vaccin», a déclaré le directeur national de Save the Children, Rama Hansraj, dans un communiqué publié à Juba.

L’organisme de bienfaisance a déclaré que le pic soulève de profondes inquiétudes quant à la propagation de la polio au Soudan du Sud, aggravée par les faibles niveaux d’assainissement et de soins de santé disponibles.

Il a déclaré que ces cas récents seraient dus au poliovirus 2 dérivé du vaccin (cVDPV2), une mutation d’une forme affaiblie du virus qui a été administrée par vaccination.

Le pic a fait craindre que moins de familles vaccinent les enfants, et pourraient se propager davantage en raison du manque d’assainissement adéquat dans de nombreuses régions du pays.

«Avec déjà l’un des taux de mortalité des moins de 5 ans les plus élevés au monde, une population souffrant de malnutrition chronique et des épidémies récurrentes, le Soudan du Sud fait face à une nouvelle menace pour les enfants dans une nouvelle épidémie de poliovirus», a averti Save the Children.

Selon l’organisation caritative, le système de santé du pays est déjà faible, en particulier dans la région du Grand Bahr el Ghazal où les nouveaux cas de polio sont apparus.

Associé à une faible couverture vaccinale et à une mauvaise hygiène et assainissement dans la région, le virus présente un risque pour les enfants au Soudan, où seuls 40% de la population ont accès aux soins de santé, a-t-il déclaré.

L’organisme de bienfaisance a déclaré que la situation est exacerbée par les récentes inondations qui ont détruit des parties de l’infrastructure sanitaire et un accès limité aux services de santé essentiels tels que les programmes de vaccination.

Selon l’ONU, les inondations au Soudan du Sud ont affecté plus de 900 000 personnes depuis juin, dont près de 400 000 ont été déplacées.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page