Sports

Patrice Motsepe, dixième homme le plus riche d’Afrique, annonce la candidature présidentielle de la Caf

Le milliardaire Patrice Motsepe dirige les anciens champions d’Afrique Mamelodi Sundowns depuis 2004

Le Sud-Africain Patrice Motsepe, l’un des hommes les plus riches d’Afrique, a annoncé son intention de devenir le prochain président de la Confédération africaine de football (Caf).

Le président du club champion d’Afrique 2016, Mamelodi Sundowns, devient la troisième personne à se porter candidate, après les titulaires Ahmad et Jacques Anouma de Côte d’Ivoire.

Motsepe est le dixième homme le plus riche d’Afrique, selon le magazine Forbes qui estime sa richesse à 2,4 milliards de dollars. lien externe

“La Caf doit améliorer sa position mondiale”, a déclaré le président sud-africain de la FA, Danny Jordaan. “C’est la personne la plus appropriée que nous pourrions proposer pour la direction de la Caf. Nous ne voulons aucun compromis sur la gouvernance ou l’éthique dans le football.”

Motsepe, qui est en quarantaine chez lui après avoir contracté Covid-19 selon Jordaan, n’était pas présent à la conférence de presse de lundi à Johannesburg pour annoncer sa candidature, Jordaan – flanqué du ministre sud-africain des Sports Nathi Mthethwa – le faisant à la place.

Dans un développement connexe, un challenger attendu – Amaju Pinnick du Nigéria – a décidé de ne pas se présenter à la présidence de la Caf et a donné son soutien à Motsepe à la place.

Le Sud-Africain est le deuxième candidat à s’annoncer en moins de 48 heures, après qu’Anouma – ancien membre du comité exécutif de la Fifa (aujourd’hui Conseil de la Fifa) entre 2007 et 2015 – ait été officiellement soutenu par la fédération ivoirienne samedi soir.

Le président en titre Ahmad, quant à lui, a déclaré sa candidature en octobre, mais sa capacité à se présenter aux élections de mars est mise en doute étant donné qu’il devrait faire face à une interdiction du football après avoir été reconnu pour avoir enfreint divers codes éthiques de la Fifa, selon BBC Sport Africa.

Le malgache de 60 ans, interrogé par les autorités françaises de lutte contre la corruption l’année dernière sans avoir été inculpé, a précédemment nié toute faute.

La candidature de Motsepe, qui précède la date limite de jeudi pour que les candidats expriment officiellement leur intérêt, brise les candidats traditionnels à la présidence de la Caf, qui a été restreinte aux membres de haut rang de l’instance dirigeante du football africain dans le passé.

Mamelodi Sundowns avec le trophée de la Ligue des champions africaine
Sundowns a remporté le titre de la Ligue des champions africaine 2016 sous la direction de Patrice Motsepe

Motsepe est en mesure de contester le poste puisqu’il remplit les conditions requises pour avoir été impliqué dans le football depuis cinq ans, le Sud-Africain ayant dirigé Sundowns à Pretoria depuis 2004, et a reçu le soutien de sa propre fédération.

Ayant fait fortune dans l’exploitation minière après avoir débuté comme avocat, Motsepe – dont l’épouse est la sœur aînée du président sud-africain Cyril Ramaphosa – reçoit déjà le soutien de toute l’Afrique, avec le Botswana, le Nigéria et la Sierra Leone parmi ceux qui ont déjà soutenu publiquement lui.

“Il a des qualités plus supérieures que moi”, a déclaré Pinnick à BBC Sport Africa. “Il ne s’agit pas de moi, mais de football africain. Si vous avez quelqu’un avec des qualités supérieures, vous devez apprendre de lui et faire la queue derrière lui et attendre votre temps.”

Les pays ne pouvant nommer qu’un seul candidat pour le comité exécutif de la Caf, y compris la présidence, la candidature de Motsepe signifie que le président de la Fédération sud-africaine Danny Jordaan ne peut plus postuler au poste de Conseil de la Fifa qu’il convoite depuis longtemps.

“C’est une ambition différée”, a déclaré Jordaan lundi à BBC Sport Africa.

Les élections de la Caf devraient avoir lieu au Maroc en mars prochain.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page