News

Le Rwanda prend des mesures pour contrôler la propagation du COVID-19 dans les prisons

NYANZA, RWANDA – 03 avril: Des prisonniers sortent de l’aile de golf, où sont logés des hommes reconnus coupables de génocide, à la prison de Nyanza le 3 avril 2014 à Nyanza, au Rwanda. Sur les 6567 prisonniers détenus dans l’établissement pénitentiaire, 5827 d’entre eux ont été reconnus coupables d’avoir participé ou dirigé le génocide rwandais de 1994, au cours duquel des extrémistes hutus ont tué plus de 800 000 en tentant d’éliminer les Tutsis. (Photo par Chip Somodevilla / Getty Images)
NYANZA, RWANDA – 03 avril: Des prisonniers sortent de l’aile de golf, où sont logés des hommes reconnus coupables de génocide, à la prison de Nyanza le 3 avril 2014 à Nyanza, au Rwanda. Sur les 6567 prisonniers détenus dans l’établissement pénitentiaire, 5827 d’entre eux ont été reconnus coupables d’avoir participé ou dirigé le génocide rwandais de 1994, au cours duquel des extrémistes hutus ont tué plus de 800 000 en tentant d’éliminer les Tutsis. (Photo par Chip Somodevilla / Getty Images)

Le ministère rwandais de la Santé a déclaré lundi avoir pris des mesures «strictes» pour contrôler la propagation du COVID-19 dans les prisons après que 13 cas ont été enregistrés dans une prison du district de Rwamagana, province de l’Est.

«Dans le district de Rwamagana, sur 39 patients qui ont été récemment testés après avoir montré des symptômes de coronavirus tels que des températures élevées et des problèmes respiratoires, 13 de la prison de Nsinda ont été testés positifs pour le virus», a déclaré le ministre rwandais de la Santé Daniel Ngamije sur la chaîne de télévision nationale Rwanda Television.

«Comme ces détenus n’étaient allés nulle part ailleurs, nous avons vu cela comme un indicateur d’un problème majeur à la prison. C’est à cet égard que des mesures strictes ont été prises pour contrôler, y compris des tests de masse pour les détenus et les résidents des zones environnantes », a-t-il déclaré, ajoutant que les visites aux détenus dans toutes les prisons devaient être interdites.

Le pays d’Afrique centrale a signalé lundi 20 nouveaux cas et sept récupérations, ce qui porte le total des cas et le total des récupérations à 5 242 et 4 967 respectivement.

Généralement, le nombre de nouveaux cas confirmés quotidiens de COVID-19 a chuté mais le virus est «toujours réel», a déclaré le ministre de la Santé.

Le gouvernement va resserrer les mesures dans les endroits à forte concentration de personnes tels que les marchés, les parcs et les prisons jusqu’à ce qu’un vaccin soit introduit, a-t-il déclaré.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page