News

La Chine reste le premier marché d’exportation de la Namibie en septembre

Les travailleurs d’une usine de transformation du poisson préparent un filet de merlu pour la congélation. Walvis Bay, Namibie, 7 juin 2016. L’un des principaux produits de l’usine est le merlu, qui fabrique chaque année 22 000 tonnes de produit final. Presque tout le poisson est produit pour l’exportation vers les pays de l’Union européenne, l’Australie et les États-Unis. (Photo par Oleksandr Rupeta / NurPhoto via Getty Images)
Les travailleurs d’une usine de transformation du poisson préparent un filet de merlu pour la congélation à Walvis Bay, en Namibie. (Photo par Oleksandr Rupeta / NurPhoto via Getty Images)

La Chine a maintenu sa position dominante en tant que première destination des exportations de la Namibie, avec une part de 44,5% de toutes les marchandises exportées, suivie de l’Afrique du Sud qui représentait 16,3% des exportations totales, selon l’agence statistique du pays.

Le bulletin de statistiques commerciales, publié jeudi par l’agence, décrit les évolutions mensuelles des échanges de marchandises de la Namibie avec le reste du monde au cours de la période de septembre 2020.

Selon le statisticien général de l’Agence namibienne des statistiques, Alex Shimuafeni, la composition des biens exportés est restée la même, principalement composée de minéraux tels que les métaux non ferreux, les minerais métallifères et les débris métalliques, les produits manufacturés de minéraux non métalliques, ainsi que l’or non monétaire. .

«Le poisson est resté le seul produit non minéral parmi les cinq premiers produits d’exportation. En revanche, le panier des importations se composait principalement de métaux non ferreux, de pétrole et de produits pétroliers; minerais métallifères et débris métalliques, véhicules et produits chimiques inorganiques », a-t-il ajouté.

Shimuafeni a déclaré que les chiffres du commerce de septembre indiquent que le total des réexportations a diminué de 7,7% d’un mois sur l’autre et augmenté de 61,8% d’une année sur l’autre pour enregistrer quatre milliards de dollars namibiens (256 millions de dollars américains) contre 4,4 milliards enregistrés en août 2020. et 2,5 milliards en septembre 2019.

Les métaux non ferreux ont pris la plus grande part des réexportations, représentant une part de 61,1 pour cent du total des réexportations principalement vers la Chine. Les métaux non ferreux qui ont été réexportés provenaient principalement de Zambie et de RD du Congo, a-t-il déclaré.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page