News

L’ancien Springbok Chiliboy Ralepelle perd son appel contre une interdiction de dopage de huit ans

Londres, ANGLETERRE – 19 NOVEMBRE: Chiliboy Ralepelle prend part à une session de formation de l’Afrique du Sud avant le match international QBE entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud à Latymer Upper School Playing Fields le 19 novembre 2012 à Londres, en Angleterre. (Photo par Jan Kruger / Getty Images)
PHOTO DE DOSSIER: Chiliboy Ralepelle lors d’une précédente session de formation pour l’Afrique du Sud. (Photo par Jan Kruger / Getty Images)

L’ancien talonneur de Springbok, Mahlatse Ralepelle, a perdu son appel contre une interdiction de dopage de huit ans mettant fin à sa carrière de joueur.

Ralepelle, populairement connu sous le nom de Chiliboy, a été testé positif au Zeranol, un agent anabolisant, lors d’un test hors compétition en janvier 2019 et s’est vu interdire par le panel du tribunal indépendant de dopage.

L’Institut sud-africain pour le sport sans drogue (SAIDS) a confirmé jeudi que la décision initiale avait été maintenue.

«L’athlète a fait appel de l’interdiction et du processus de dépistage de drogues auquel il a été soumis. Un comité d’appel indépendant a entendu les motifs de l’appel. Le comité d’appel a conclu que le tribunal qui avait entendu l’audience, en première instance, n’avait pas commis d’erreur dans l’application du cadre de la sanction du Code mondial antidopage ».

«Le comité d’appel a donc maintenu la sanction initiale de huit ans. L’interdiction sportive de M. Ralepelle est rétroactive au 17 janvier 2019 pour huit ans. Si l’athlète n’accepte pas la décision, il peut demander réparation auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) en Suisse. »

Ralepelle dispose de 21 jours pour faire appel de la décision devant le Tribunal Arbitral du Sport.

Le joueur de 34 ans, récidiviste, avait déjà été testé positif à une autre occasion alors qu’il jouait à l’étranger.

Suite à la décision initiale, Ralepelle a laissé entendre en juillet qu’il regardait au-delà du rugby et se concentrait peut-être sur ses études dans ce qui semblait être une préparation à la possibilité que son appel puisse échouer.

Ralepelle a fait ses débuts en test pour l’Afrique du Sud en 2006 contre la Nouvelle-Zélande à Pretoria, tandis que sa dernière apparition était lors d’une défaite 25-10 contre l’Angleterre au Cap en juin 2018.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page