News

La Zambie sur le point de faire défaut sur la dette extérieure

Illustration de la monnaie de la Zambie, le Kwacha

Le Comité des Obligataires Externes de Zambie se réunit vendredi pour décider d’accepter ou de rejeter le plan de la Zambie de rembourser 3 milliards de dollars d’Eurobonds en circulation.

Illustration de la monnaie de la Zambie, le Kwacha

La Zambie a manqué un paiement d’intérêts le mois dernier sur 1 milliard de dollars d’obligations dues en 2024. Un délai de grâce de 30 jours expire vendredi, et si le vote devait aller contre la Zambie et qu’il ne paie pas, cela mettrait le pays en défaut, ce qui donnerait aux investisseurs le droit d’exiger le remboursement immédiat du principal.

Si la Zambie fait défaut, elle deviendra le premier pays d’Afrique à faire défaut sur la dette souveraine depuis la pandémie de coronavirus.

La Zambie était déjà aux prises avec sa dette extérieure de 12 milliards de dollars. Mais le coronavirus a aggravé les pressions financières préexistantes dans le pays.

Sarah-Jayne Clifton, directrice de la campagne Jubilee Debt Campaign, a déclaré que les créanciers prêtaient à la Zambie à des taux d’intérêt élevés, sachant que la dette deviendrait probablement trop élevée. Elle appelle à un allégement de la dette des pays les plus pauvres du monde.

«Ce risque s’est maintenant concrétisé et les obligataires doivent désormais accepter une importante réduction de la dette», a-t-elle déclaré cette semaine à l’agence de presse Reuters.

«Il est tout simplement immoral pour les détenteurs d’obligations d’exiger le remboursement intégral et de réaliser d’énormes profits sur la dette de la Zambie alors que le pays est aux prises avec le COVID-19, une crise économique majeure et une montée en flèche des niveaux de pauvreté», a-t-elle ajouté.

Le ministre zambien des Finances, l’honorable Dr. Bwalya Ng’andu et le vice-président Inonge Wina ont tous deux juré que la nation respecterait ses obligations.

«La Zambie ne fera pas défaut», a déclaré Wina en réponse à une question d’un membre de l’opposition qui a demandé si le gouvernement manquerait le paiement du coupon prévu vendredi. «Une voie à suivre sera trouvée en respectant les obligations de la Zambie envers les obligataires et les autres prêteurs qui ont soutenu la Zambie dans son heure de besoin.»

La Zambie a demandé un report des paiements d’intérêts jusqu’en avril de l’année prochaine, mais les créanciers n’ont pas encore accepté.

Histoire compilée avec l’aide de rapports de fil.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page