News

Les records en Afrique augmentent de 8% des nouvelles infections au COVID-19

Un agent de santé prélève un échantillon sur écouvillon d’une fille lors d’un exercice de test de masse COVID-19 à Kangemi, Nairobi, capitale du Kenya, le 17 octobre 2020 (Xinhua / Joy Nabukewa)
Les équipements de protection individuelle (EPI) des agents de santé enregistrent les détails des résidents, alors qu’ils se tiennent à distance les uns des autres, lors d’un essai routier de Covid-19 à l’école primaire olympique de Nairobi, au Kenya. Photographe: Patrick Meinhardt / Bloomberg via Getty Images

John Nkengasong, directeur des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique), prévoit de se rendre au Kenya et en République démocratique du Congo en réponse à une augmentation des infections au COVID-19.

Nkengasong dit que dans l’ensemble, l’Afrique a enregistré une augmentation de 8% des nouveaux cas de coronavirus au cours du mois dernier. Les pays avec les taux les plus élevés d’augmentation des cas au cours de la semaine dernière sont la RD Congo avec 37%, le Kenya avec 34% et le Nigéria avec 17%.

«Nous ne pouvons pas renoncer à nos efforts pour plier la courbe. Le virus a tendance à vous donner un signe que vous gagnez et il revient plus sévèrement. Nous plaidons fermement pour les mesures de contrôle, y compris le port de masques, que nous appelons les pays à subventionner les masques », a déclaré Nkengasong.

En Afrique et dans une grande partie du monde, l’augmentation des nouvelles infections au COVID-19 a coïncidé avec l’assouplissement des restrictions et d’autres mesures mises en place plus tôt cette année pour aider à endiguer la propagation du coronavius. De nombreux gouvernements ont cité la nécessité de relancer leurs économies pour justifier l’assouplissement des restrictions relatives au COVID-19.

Plus tôt cette semaine, l’Afrique du Sud, par exemple, a annoncé la réouverture de ses frontières à tous les voyageurs internationaux.

Les voyageurs seront également dépistés pour tout symptôme du COVID-19 à leur arrivée, et ceux qui présentent des symptômes et ceux qui ont été en contact avec une personne infectée peuvent être tenus de passer un test obligatoire (à leurs propres frais).

Si le test est positif, un voyageur peut être soumis à une quarantaine de 10 jours sur un site désigné (également à ses propres frais)

Article compilé avec l’aide de l’Associated Press, de Xinhua et de reportages.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page