News

Soudan du Sud et l’OMS lancent une campagne pour vacciner 1,5 million d’enfants contre la polio

DOSSIER – Sur cette photo d’archive du 25 janvier 2002, un enfant congolais est vacciné contre la polio dans un camp de secours près de Gisenyi, au Rwanda. Selon un rapport publié vendredi 22 novembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que quatre pays africains ont signalé plus de nouveaux cas de polio liés au vaccin oral que de cas de polio contractés à l’état sauvage. (Photo AP / Karel Prinsloo, dossier)

Le Soudan du Sud, en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a lancé vendredi une nouvelle campagne visant à vacciner 1,5 million d’enfants contre la polio à la suite d’une autre épidémie de polio.

Olushayo Olu, représentant de l’OMS pour le Soudan du Sud, a déclaré que la campagne offrait une plus grande opportunité à la population vulnérable de recevoir des interventions susceptibles d’éviter des maladies potentiellement mortelles telles que l’invalidité due à la poliomyélite.

«Malgré la pandémie COVID-19 en cours et les inondations qui balayent une grande partie du pays, la campagne offre une plus grande opportunité aux populations vulnérables de recevoir des interventions critiques qui pourraient éviter des maladies potentiellement mortelles telles que l’invalidité due à la poliomyélite», a déclaré Olu dans un communiqué publié à Juba. .

Cela fait suite à la confirmation de 15 cas de poliomyélite d’origine vaccinale chez des enfants de moins de cinq ans dans sept comtés trouvés dans les États du Bahr El Ghazal du Nord, du Bahr El Ghazal occidental, de Warrap, des Lacs et de l’Equatoria oriental.

Il a révélé que les enfants atteints souffraient de paralysie irréversible.

Olu a révélé que la polio est une maladie évitable dont aucun enfant au Soudan du Sud ne devrait souffrir.

L’OMS a noté que le nombre de cas confirmés a continué d’augmenter au cours des dernières semaines, ajoutant que le premier cycle de la campagne ciblera les enfants dans sept États et 45 comtés.

Il a ajouté que des campagnes de suivi couvrant plus d’États et de comtés sont prévues.

Elizabeth Achuei Yol, ministre de la Santé, a déclaré que la campagne visait à contenir l’épidémie de polio afin de protéger les autres enfants du pays.

«Nous devons agir rapidement pour empêcher cette épidémie de nuire à plus d’enfants», a-t-elle déclaré.

Achuei a exhorté tous les parents à emmener leurs enfants se faire vacciner contre la polio, y compris ceux qui ont déjà été vaccinés.

«Il est sécuritaire de recevoir une dose supplémentaire et nous voulons nous assurer que chaque enfant est protégé», a-t-elle ajouté.

Mohamed Ayoya, représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud, a déclaré que la campagne de vaccination contribuera à protéger le pays des futures épidémies de polio.

«Nous devons nous assurer que tous les enfants du Soudan du Sud sont emmenés pour une vaccination de routine qui comprend le vaccin antipoliomyélitique, afin que cela ne se reproduise plus lorsque l’épidémie est enrayée», a déclaré Ayoya.

Selon l’ONU, moins de 50 pour cent des enfants du Soudan du Sud sont vaccinés contre la polio et d’autres maladies potentiellement mortelles, ce qui les expose à un risque d’invalidité à vie et de mort.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page