News

Le chef du CDC Afrique met en garde contre une augmentation «inquiétante» des cas de Covid-19 sur le continent

ADDIS ABEBA, ETHIOPIE – 28 JANVIER: John Nkengasong, directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, tient une conférence de presse sur le coronavirus à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 28 janvier 2020 (Photo de Minasse Wondimu Hailu / Anadolu Agency via Getty Images )
PHOTO DE DOSSIER: John Nkengasong, directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, tient une conférence de presse sur le coronavirus à Addis-Abeba, en Éthiopie. (Photo par Minasse Wondimu Hailu / Agence Anadolu via Getty Images)

Le directeur du CDC Afrique John Nkengasong a mis en garde lundi contre une augmentation «inquiétante» des cas de coronavirus à travers le continent.

Le continent enregistre environ 10 000 cas par jour, selon Nkengasong, ce qui attise les craintes d’une éventuelle deuxième vague de pandémie, comme cela se produit dans certaines régions du monde, comme l’Europe.

«Alors que les États membres de l’UA ont très tôt réussi à ralentir la transmission du COVID-19, nous assistons à une augmentation inquiétante des cas signalés (~ 10 000 cas / jour), à travers le continent», a tweeté Nkengasong.

Pas plus tard que le mois dernier, l’Organisation mondiale de la santé a averti les pays africains de faire preuve de prudence concernant la pandémie de coronavirus malgré une tendance à la baisse de sa courbe au cours des derniers mois.

L’Afrique a connu des statistiques contrastées dans différentes régions, certains pays signalant une baisse des chiffres tandis que d’autres enregistrent une résurgence du nombre de cas.

Plusieurs gouvernements africains ont rouvert leurs frontières et leurs écoles et assoupli les restrictions sur les déplacements et les rassemblements. Cependant, il y a eu des rapports de citoyens de pays violant les protocoles de santé existants, en tant qu’ensembles de complaisance, conduisant à une augmentation des cas.

Les autorités et les responsables de la santé ont exhorté les gens à ne pas bafouer les réglementations en place afin d’éviter un épisode similaire comme ceux qui se produisent en Europe ou aux États-Unis, un appel repris par Nkengasong.

«Le CDC africain continue d’exhorter les pays à rester vigilants pour contenir une éventuelle 2e vague», a-t-il ajouté.

Selon le CDC Afrique, l’Afrique a signalé 1 977 165 cas confirmés, 47 375 décès et 1 664 801 guérisons au 16 novembre.

Les pays africains les plus touchés par le COVID-19 en termes de nombre de cas positifs sont l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Égypte et l’Éthiopie, ont montré les chiffres du CDC africain.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page