News

Le Rwanda va déployer un exercice de test de masse COVID-19 dans les écoles

Des lycéens rwandais se préparent à monter à bord d’un bus à Kigali, au Rwanda, le 31 octobre 2020. Ils ont été transférés dans des internats en bus samedi, en préparation de la réouverture d’écoles fermées depuis mars en raison du COVID-19. (Photo de Cyril Ndegeya / Xinhua)
Des lycéens rwandais se préparent à monter à bord d’un bus à Kigali, au Rwanda, le 31 octobre 2020. Ils ont été transférés dans des internats en bus samedi, en préparation de la réouverture d’écoles fermées depuis mars en raison du COVID-19. (Photo de Cyril Ndegeya / Xinhua)

Le gouvernement du Rwanda a annoncé qu’au moins 3.000 échantillons de tests COVID-19 seront collectés dans les écoles dans le cadre des efforts accrus pour assurer la sécurité des élèves.

Des milliers d’étudiants rwandais retournent en classe le 23 novembre.

«Nous avons commencé cette semaine en partenariat avec le Rwanda Biomedical Center (RBC), et nous visons à tester au moins toutes les catégories d’étudiants dans toutes les régions du pays», a déclaré le ministre de l’Éducation Valentine Uwamaliya.

L’exercice, qui se termine le dimanche 22 novembre, déterminera également si la deuxième cohorte d’élèves retournera dans leurs écoles respectives comme prévu.

La décision dépendra de l’ampleur du risque dans une école particulière, Uwamaliya.

«Bien sûr, s’il y a un grand nombre d’étudiants infectés dans un certain centre, nous devrions d’abord être en mesure de régler le problème pour nous assurer qu’il n’y a aucun risque pour les étudiants entrants», a-t-elle ajouté.

Le ministre a réitéré que le plan n’était pas de fermer des écoles, mais de s’assurer qu’il y avait une solution au problème.

Le Dr Menelas Nkeshimana, chef d’équipe pour la gestion des cas de COVID-19 et coordonnateur pour la province de l’Ouest, a noté qu’au moins 500 échantillons de tests doivent être prélevés dans chaque province.

Les chefs d’établissement ont également été invités à assouplir les directives en place si leur école n’enregistre aucun cas

Pendant ce temps, un parent Martine Uwacu Karekezi, tout en parlant au New Times Rwanda, a exprimé des inquiétudes quant au fait que des tests devraient être effectués à la fois pour les enfants à l’école et pour ceux qui sont sur le point de revenir.

«Il vaut mieux que tous soient testés. Ceux qui ont été à l’école, mais aussi ceux qui ont été à la maison.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page