News

L’ONU va installer des bases temporaires de maintien de la paix dans la région du Soudan du Sud

Des soldats de la paix de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) rencontrent des femmes et des enfants sur leur chemin lors d’une patrouille près de Bentiu, dans le nord du Soudan du Sud, le 11 février 2017. REUTERS / Siegfried Modola
Des soldats de la paix de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) rencontrent des femmes et des enfants sur leur chemin lors d’une patrouille près de Bentiu, dans le nord du Soudan du Sud, le 11 février 2017. REUTERS / Siegfried Modola

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a annoncé mardi son intention de créer des bases temporaires de maintien de la paix dans la région de Jonglei pour aider à mettre fin aux escarmouches interethniques.

David Shearer, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour le Soudan du Sud, a déclaré que la mission de maintien de la paix de l’ONU devra localiser ses troupes et son personnel pour promouvoir la réconciliation et la reconstruction dans les régions touchées par le conflit.

«Donc, au cours des prochaines semaines, en coopération avec les services de sécurité, nous commencerons à déployer des soldats de la paix dans des endroits comme Manyabol, Likongule, Duk Padiat, Yuai et Waat pour installer des bases temporaires ou mener de longues patrouilles à longue distance», a déclaré Shearer aux journalistes à Juba. .

Il a déclaré que le septième contingent d’ingénierie de la mission de l’ONU venant de pays comme le Bangladesh, la Chine et le Pakistan commencerait un important projet de réhabilitation des routes pendant la saison sèche pour aider les troupes à patrouiller avec facilité.

«Sur cette note, nous sommes bien avancés dans la planification des opérations de la MINUSS au cours de la prochaine saison sèche. Comme vous le savez, notre approche de la protection des civils consiste à être proactive, robuste et agile », a déclaré Shearer.

La région de Jonglei, à la frontière de l’Éthiopie à l’est, est depuis longtemps en proie à des combats ethniques à propos des pâturages du bétail et de l’accès à l’eau.

Il a été un épicentre du vol de bétail entre les communautés Nuer, Murle et Dinka qui mènent souvent des attaques de représailles les unes contre les autres.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page