News

Épidémie d’Ebola déclarée terminée en RD du Congo

Les experts de la santé ont déclaré mercredi la fin de la dernière épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, environ six mois après que les premiers cas ont été signalés dans la province de l’Équateur, dans le nord-ouest du pays.

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé que le délai d’attente, généralement 42 jours depuis le dernier cas confirmé, avait été respecté. En tout, il y avait 119 cas confirmés, 11 autres cas probables et 55 décès depuis le premier cas le 1er juin.

L’épidémie d’Ebola estivale est survenue alors que les responsables de la RD Congo et leurs homologues du monde entier se débattaient avec la crise du COVID. Les responsables de l’OMS affirment que les leçons tirées de la lutte contre Ebola, y compris l’administration et le stockage de plus de 40000 doses de vaccin, aideront également les experts à protéger les personnes contre le COVID.

«Vaincre l’un des agents pathogènes les plus dangereux au monde dans les communautés éloignées et difficiles d’accès montre ce qui est possible lorsque la science et la solidarité se rencontrent», a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

«La technologie utilisée pour maintenir le vaccin contre Ebola à des températures extrêmement froides sera utile lors de l’introduction d’un vaccin COVID-19 en Afrique. Lutter contre Ebola en parallèle avec le COVID-19 n’a pas été facile, mais une grande partie de l’expertise que nous avons acquise dans une maladie est transférable à une autre et souligne l’importance d’investir dans la préparation aux situations d’urgence et de renforcer les capacités locales.

Les agents de santé en RD du Congo ont utilisé le stockage de la chaîne du froid pour maintenir les vaccins contre le virus Ebola à des températures aussi basses que moins 80 Celsius, un niveau cible préoccupant pour l’avenir avec les nouveaux vaccins COVID. Les congélateurs ARKTEK qu’ils ont utilisés peuvent conserver les vaccins sur le terrain jusqu’à une semaine et permettre de vacciner des personnes dans des endroits sans électricité.

Image: fichier OMS

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page