News

Selon l’ONU, 79 réfugiés vulnérables ont été évacués de Libye vers le Rwanda

La première arrivée de 66 réfugiés et demandeurs d’asile de Libye avec le soutien du HCR du Rwanda, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, à l’aéroport international de Kigali (Photo: UNHCR)
Photo d’archive: Des réfugiés arrivent à un aéroport de Kigali, au Rwanda, après un vol d’évacuation du HCR depuis la Libye. © HCR / Tobin Jones

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré vendredi qu’il avait évacué 79 réfugiés vulnérables de la Libye vers le Rwanda.

«Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a évacué hier soir (jeudi) un groupe de 79 demandeurs d’asile vulnérables hors de Libye pour les mettre en sécurité au Rwanda», a déclaré le porte-parole du HCR Babar Baloch.

«Ces vols critiques et vitaux entre la Libye et le Rwanda ont été suspendus pendant près d’un an en raison des fermetures de frontières et des restrictions de mouvement liées au COVID-19», a ajouté le porte-parole.

Les réfugiés évacués comprenaient des hommes, des femmes et des enfants d’Érythrée, du Soudan et de Somalie, a déclaré Baloch, ajoutant que la plupart d’entre eux vivaient à Tripoli, la capitale libyenne, et beaucoup avaient été détenus.

«Avec la dernière évacuation, 581 réfugiés et demandeurs d’asile vulnérables ont été expulsés de Libye cette année, dont 221 via la réinstallation. Actuellement, plus de 45 200 réfugiés et demandeurs d’asile sont enregistrés auprès du HCR en Libye, dont près de 670 détenus dans les centres de détention gérés par le gouvernement », a noté Baloch.

De nombreux immigrants clandestins, pour la plupart africains, choisissent de traverser la Méditerranée de la Libye vers l’Europe en raison de l’insécurité et du chaos dans ce pays d’Afrique du Nord suite au renversement de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

Des milliers d’immigrants clandestins, secourus en mer ou arrêtés par les autorités, sont toujours détenus dans des centres d’accueil des migrants en Libye, malgré les appels internationaux répétés à fermer ces centres.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page