News

Somalie et l’ONU intensifie ses opérations contre les criquets pèlerins

Un Somalien tente de repousser les criquets pèlerins dans un pâturage du quartier de Daynile, à la périphérie de Mogadiscio, capitale de la Somalie, le 7 novembre 2020 (Xinhua / Hassan Bashi)
Un Somalien tente de repousser les criquets pèlerins dans un pâturage du quartier de Daynile, à la périphérie de Mogadiscio, capitale de la Somalie, le 7 novembre 2020 (Xinhua / Hassan Bashi)

La Somalie et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont déclaré avoir intensifié la lutte contre les criquets pèlerins.

La FAO a averti vendredi que de grandes populations de criquets pèlerins en Somalie se sont déplacées vers les régions du sud du pays alors que les éclosions généralisées et la formation de bandes larvaires se poursuivent.

Etienne Peterschmitt, représentant de la FAO en Somalie, a déclaré que les opérations de prospection et de contrôle, par voie terrestre et aérienne, ont été intensifiées.

“Ces ressources comprennent des avions, des véhicules, des équipements, des biopesticides, des régulateurs de croissance des insectes et du personnel qui ont été stratégiquement positionnés dans diverses régions du pays”, a déclaré Peterschmitt dans un communiqué conjoint publié à Mogadiscio.

Les zones les plus touchées, selon l’agence alimentaire des Nations Unies, sont les régions de Sool, Nugal, Mudug au Puntland et la majeure partie de Galmudug.

Les opérations anti-acridiennes se concentrent sur les zones à risque du centre et du sud.

Selon la FAO, un récent changement de vent a poussé les insectes dans le sud de la Somalie, menaçant une éventuelle réinvasion dans les semaines à venir dans le nord du Kenya.

Les rapports les plus récents incluent l’observation de criquets matures dans l’État du sud-ouest ainsi que dans le Jubaland, a indiqué la FAO.

Le ministre somalien de l’Agriculture et de l’Irrigation, Said Hussein Iid, a déclaré que la recrudescence actuelle du criquet pèlerin dans le pays était la pire jamais connue depuis des décennies.

«Cependant, depuis que cette crise prolongée a commencé en décembre 2019, la capacité de réponse de la Somalie a été renforcée grâce aux efforts concertés du gouvernement et de la FAO», a-t-il déclaré.

Alphonse Owuor, responsable de la protection des cultures de la FAO en Somalie, a déclaré qu’un changement saisonnier des vents et des pluies entraînerait une reprise de l’activité acridienne.

«C’est un ravageur extrêmement difficile à gérer, qui se reproduit à la vitesse de l’éclair», a déclaré Owuor. «La saison de reproduction hivernale se poursuit et dans les mois à venir, nous prévoyons voir davantage de populations de criquets pèlerins, d’autant plus que de nouvelles générations éclosent déjà.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page