Sports

Ce que nous avons appris des derniers éliminatoires d’Afrobasket 2021

Action d’Afrobasket se qualifiant au Rwanda alors que la RD Congo affrontait le Mozambique (Crédit photo: Fiba Africa)

Le dernier tour de qualification pour Afrobasket 2021, le championnat de basket du continent, s’est conclu ce week-end avec des événements au Rwanda et en Égypte.

BBC Sport Africa’a Janine Anthony revient sur ce que nous avons appris des cinq jours de compétition.

Ce n’est pas fini en novembre

Comme tous les sports du monde entier, la pandémie de coronavirus en cours a fait des ravages sur la campagne de qualification et peut en avoir laissé certains confus!

Il y a un total de cinq groupes avec quatre nations dans chacun et il y a des séries de matchs du tournoi à la ronde dans chaque groupe.

La phase finale des qualifications a commencé en février avec le Groupe C au Cameroun avant le verrouillage mondial, les hôtes affrontant la Guinée, la Côte d’Ivoire et la Guinée équatoriale.

Les groupes A, B et D ont disputé leur première série de matchs du tournoi à la ronde dans la capitale rwandaise Kigali tandis que le groupe E a eu lieu dans la ville égyptienne de.

Tous les groupes joueront une dernière série de matchs à la ronde en février de l’année prochaine pour décider des qualifications pour Afrobasket 2021, qui se tiendra au Rwanda.

Quinze des vingt équipes se qualifieront pour Afrobasket pour rejoindre le pays hôte, le Rwanda, ce qui signifie que seules les équipes les moins bien placées de chaque groupe seront finalement éliminées.

Cependant, même si les meilleures équipes de chacun des groupes ont enregistré trois victoires sur trois jusqu’à présent, aucune d’entre elles n’a tout à fait garanti une place en finale.

De même, les équipes qui ont perdu leurs trois matchs jusqu’à présent ont encore une chance extérieure de décrocher une place au spectacle continental.

Classement actuel:lien externe

Groupe A:

  1. Tunisie: Gagné 3 Perdu 0
  2. RD Congo: Gagné 2 Perdu 1
  3. VOITURE: Gagné1 Perdu 2
  4. Madagascar: Gagné 0 Perdu 3

Groupe B:

  1. Sénégal: Gagné 3 Perdu 0
  2. Angola: Gagné 2 Perdu 1
  3. Kenya: Gagné1 Perdu 2
  4. Mozambique: Gagné 0 Perdu 3

Groupe C:

  1. Côte d’Ivoire: Gagné 3 Perdu 0
  2. Cameroun: Gagné 2 Perdu 1
  3. Guinée Équatoriale: Gagné1 Perdu 2
  4. Guinée: Gagné 0 Perdu 3

Groupe D:

  1. Nigeria: Gagné 3 Perdu 0
  2. Soudan du sud: Gagné 2 Perdu 1
  3. Mali: Gagné1 Perdu 2
  4. Rwanda: Gagné 0 Perdu 3

Groupe E:

  1. Egypte: Gagné 3 Perdu 0
  2. Ouganda: Gagné 2 Perdu 1
  3. Cap-Vert: Gagné1 Perdu 2
  4. Maroc: Gagné 0 Perdu 3

Performances cinq étoiles pour le top 4 africain

La Tunisie, le Sénégal, le Nigéria et l’Égypte ont réalisé des départs parfaits dans leurs groupes de qualification avec trois victoires sur trois.

Dans le groupe A, la Tunisie, championne en titre, a commencé par une victoire convaincante de 37 points contre Madagascar avant de battre à la fois la RD Congo et la RCA, envoyant un message clair indiquant qu’ils étaient déterminés à conserver leur titre en 2021.

Le Sénégal a commencé sa campagne dans le groupe B avec une victoire encore plus convaincante en écrasant le Kenya 92-54, mais leurs victoires sur le Mozambique et l’Angola étaient beaucoup plus proches.

Le nouvel entraîneur Boniface Ndong sera satisfait de son équipe une place pratiquement garantie à l’Afrobasket 2021.

Le Nigérian D’Tigers manquait ses joueurs de la NBA et de l’EuroLeague mais a tout de même enregistré un record de 100% dans le groupe D avec des victoires sur le Soudan du Sud, le Rwanda et le Mali.

Ils étaient menés par le «Captain Fantastic» Ike Diogu alors qu’il pesait en moyenne 16 points par match.

L’Égypte, qui a accueilli le groupe E, était représentée par une jeune équipe de joueurs âgés en moyenne de 25 ans dont la faim les a fait battre l’Ouganda, le Cap-Vert et le Maroc.

Certaines de leurs stars Aly Ahmed et Ehab Amine, qui ont été nommés MVP des Championnats d’Afrique des moins de 18 ans respectivement en 2010 et 2012, ainsi qu’Anas Mahmoud ont tous joué au basket universitaire aux États-Unis.

Le maître surmonte l’apprenti

L'entraîneur du Soudan du Sud Luol Deng (à gauche) L'entraîneur du Nigéria Mike Brown (à droite)
L’entraîneur du Soudan du Sud, Luol Deng (à gauche), s’est heurté à son ancien patron Mike Brown (à droite) qui entraîne le Nigeria (Crédit photo: Fiba Africa)

La rencontre d’ouverture du Groupe D a vu le Nigéria affronter le Soudan du Sud alors que deux anciens collègues de la NBA s’affrontaient en tant qu’entraîneurs.

Le Nigeria a été entraîné par Mike Brown, qui était en charge des Cavaliers de Cleveland lorsque le patron du Soudan du Sud, Luol Deng, était un joueur.

Brown avait rejoint l’équipe nationale du Nigeria après quatre ans en tant qu’entraîneur adjoint de la puissance de la NBA, Golden State Warriors.

Deng et le Soudan du Sud ont été remplacés tardivement dans les qualifications après le retrait de l’Algérie, invoquant de mauvaises préparations à la suite du Covid-19.

L’avis tardif a vu le président de la Fédération sud-soudanaise de basketball, Deng, entrer en tant qu’entraîneur de l’équipe nationale.

“J’ai saisi cette chance et suis intervenu en tant qu’entraîneur parce que nous avions un avis tardif. Je savais que je n’allais pas le refuser (parce que) nous avions cinq jours pour nous préparer”, a déclaré Deng en devenant le premier président de la fédération à être également l’entraîneur de l’équipe nationale.

“Nous n’avons pas eu le temps d’aller chercher un entraîneur. Je sais ce que cela signifie pour notre pays d’être représenté. Je suis d’accord pour être entraîneur pour le moment, mais à l’avenir, je ne pense pas que je serai l’entraîneur.”

Le “ maître ” s’est finalement révélé trop fort pour “ l’apprenti ” alors que le vainqueur d’Afrobasket 2015, le Nigeria, a remporté le match 76-56.

“Leur style est très similaire à celui de Golden State où ils ont étalé le sol et obtenu des tirs, mais ce fut une bonne expérience de lui faire face”, a déclaré Deng après la défaite.

L’Ouganda un diamant à l’état brut

L'équipe de basket de l'Ouganda
L’équipe de basket-ball ougandaise (Crédit photo: Fiba Africa)

Peut-être que la plus grande révélation de cette série de qualification a été les Silverbacks ougandais qui ont battu le Cap-Vert et le Maroc et présenté un spectacle fougueux à perdre face aux leaders du groupe E, l’Égypte.

Pour une équipe qui a terminé 15e à l’Afrobasket 2015, puis 13e deux ans plus tard, ces qualifications semblent indiquer un changement de fortune.

Le joueur du tournoi en Égypte était le petit attaquant américain Ishmail Wainwright, qui joue en France pour le SIG Strasbourg.

Il a pris l’honneur après avoir accumulé en moyenne 21 points par match et terminé les qualifications avec 64 points, écrasant complètement le Cap-Vert en perdant 36 points dont 5 à trois points.

L’Ouganda comptait également trois joueurs dans le top 10 des meilleurs buteurs de la liste de qualification, le plus aligné par une équipe nationale.

Finir deuxième les met en bonne position pour se qualifier et peut-être même impressionner lors de la finale d’Afrobasket.

L’Angola joue au ballon avec BAL

Une partie de l'équipe d'Angola aux qualifications d'Afrobasket
(Crédit photo: Fiba Africa)

Avec tous les problèmes qui affligent le sport en Afrique cette année en particulier la scène nationale subit de grands succès financiers à la suite de la pandémie de coronavirus, c’était un spectacle bienvenu de voir l’équipe angolaise composée principalement du côté local Petro de Luanda.

Le club aurait été la seule équipe à s’entraîner ces derniers mois pour la Basketball Africa League (BAL) qui est la compétition phare de basket-ball collaborative NBA et Fiba pour le continent.

Le BAL inaugural a maintenant été retardé Jusqu’à l’année prochaine, la Fédération angolaise de basket-ball a décidé qu’il était sage de nommer neuf joueurs de Petro de Luanda pour les qualifications à Kigali, où ils n’ont perdu qu’un seul match contre le Sénégal.

L’Angola, autrefois la force dominante en Afrique remportant six titres d’affilée entre 1999 et 2009, sera toujours l’un des favoris pour se qualifier pour la finale.

Des débuts, une déception et une touche d’optimisme

Les fans aux qualifications d'Afrobasket
Certains fans ont été autorisés à regarder les éliminatoires d’Afrobasket au Rwanda

Trois entraîneurs ont fait leurs débuts dans le tournoi et tous les trois seront satisfaits de leur premier goût d’Afrobasket.

Le Sénégalais Ndong et le Nigérian Brown sont rentrés chez eux avec trois victoires sur trois tandis que l’ancien olympien britannique Deng a mené le Soudan du Sud à deux victoires après moins d’une semaine de préparation.

Le Rwanda réalisera sûrement maintenant qu’il a beaucoup de travail à faire sur le terrain avant d’accueillir les finales de l’année prochaine.

Ils ont perdu leurs trois matchs dans le groupe D, mais sont sûrs qu’ils sont assurés d’une place en finale en tant qu’hôtes.

Toutes les équipes en bas des autres groupes espèrent que le Rwanda pourra s’améliorer avant les qualifications finales, car cela ouvrira une place à la meilleure équipe classée quatrième.

Selon le règlement du tournoi: «Si le Rwanda est classé premier, deuxième ou troisième de ce groupe, les trois équipes les mieux classées se qualifieront pour la phase finale du groupe D.

“Cela signifie également que la meilleure équipe classée quatrième dans les cinq groupes, sur la base des règles de classement des règles officielles de basketball, obtiendra la dernière place pour le FIBA ​​AfroBasket 2021, soit un total de 16 équipes.

“Cependant, si le Rwanda termine en quatrième position, toutes les équipes du Groupe D se qualifieront pour le Fiba AfroBasket 2021.”

Un homme qui a dû rentrer chez lui déçu était Preston Bungei qui a voyagé des États-Unis pour jouer avec l’équipe kényane Moran à Kigali mais n’a pas pu jouer car il n’avait pas les bons documents kényans (n’ayant jamais été en Afrique avant cela).

Après des mois de sports à huis clos, il y avait un bonus pour les équipes jouant à Kigali car certains fans étaient autorisés à assister aux matchs MAIS seulement s’ils pouvaient fournir des résultats négatifs au test Covid-19.

Reste à savoir si encore plus de fans seront autorisés à regarder le dernier tour de qualification et s’ils seront en finale, mais avec les vaccins actuellement en cours d’approbation, l’optimisme abonde.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page