News

Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté: “ Nous devons reconstruire en mieux ”

Publié le: Modifié:

Olivier De Schutter, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, parle à FRANCE 24 de l’impact inquiétant de la pandémie de Covid-19 sur la pauvreté et les systèmes de protection sociale.

De Schutter dit que nous avons besoin d’un débat sur la modification des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins, afin d’assurer l’égalité d’accès aux pays à faible revenu et à faible pouvoir d’achat.

Le responsable de l’ONU a publié un rapport estimant que près de 180 millions de personnes supplémentaires tomberont dans l’extrême pauvreté à cause de la pandémie de Covid-19. Il insiste sur le fait que les pays pauvres – bien qu’ils ne soient pas forcément les plus touchés par le virus – sont les plus touchés par la crise économique qu’il a provoquée. Les pays en développement, lourdement endettés, ne sont pas en mesure d’emprunter de l’argent pour renforcer la protection sociale. De plus, leurs économies dépendent largement des exportations de produits de base et ces prix ont chuté sur les marchés mondiaux partout dans le monde. Enfin, une grande partie des populations des pays en développement travaillent dans le secteur informel, ce qui les rend encore plus vulnérables à la crise.

De Schutter dit que les femmes et les enfants ont été «disproportionnellement» touchés par les verrouillages de Covid-19, nous rappelant que lorsque les enfants ne vont pas à l’école, ils peuvent facilement se retrouver dans le travail des enfants, marquant un énorme revers pour leur éducation.

Pour le fonctionnaire de l’ONU, les pays riches et pauvres doivent «reconstruire en mieux» afin d’éviter l’érosion des droits fondamentaux. Il déplore le fait que de nombreux pays n’ont mis en place que des mesures de protection sociale «à court terme» pendant les verrouillages. De Schutter dit que “tous les individus” devraient être protégés “tout au long de leur vie par des garanties de base de sécurité du revenu”, qui, selon lui, sont “parfaitement abordables”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page