News

Le chef de l’ONU appelle au calme avant les élections en République centrafricaine

Publié le:

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé vendredi toutes les parties à “cesser d’urgence les actions hostiles” en République centrafricaine, où des soldats de la paix ont été déployés pour empêcher les groupes armés de perturber les élections à venir.

“Il condamne l’escalade de la violence et appelle tous les acteurs à cesser d’urgence les actions hostiles et à œuvrer pour garantir des conditions propices à la tenue d’élections crédibles, inclusives et pacifiques le 27 décembre”, a déclaré le porte-parole de Guterres, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

Trois grands groupes armés – qui occupent les deux tiers de la République centrafricaine – ont menacé le président Faustin Archange Touadera, l’accusant d’avoir planifié une fraude électorale pour assurer un second mandat.

Selon des sources humanitaires et onusiennes, des groupes armés se sont emparés des routes principales menant à la capitale Bangui, qui est désormais menacée par un blocus.

Guterres a appelé toutes les parties à “résoudre leurs différends pacifiquement … dans l’intérêt du peuple centrafricain qui souffre depuis trop longtemps de la violence et de l’instabilité”.

Les tensions sont vives dans le pays, le gouvernement accusant mercredi l’ancien président François Bozize de “plan de déstabilisation du pays”, tandis que l’opposition dit craindre une fraude massive lors du vote présidentiel et législatif.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page