News

La MINUSCA affirme qu’elle continue de contrôler les villes clés avant les élections en RCA

Les soldats de la paix des Nations Unies en République centrafricaine (RCA) ont déclaré mercredi que la ville de Bambari reste sous leur contrôle et n’a pas été capturée par des groupes armés comme indiqué précédemment.

Vladimir Monteiro, un porte-parole de la mission de maintien de la paix de la MINUSCA, a déclaré que certains rebelles avaient attaqué des soldats mardi et avaient commencé à piller, mais les soldats de la paix ont été déployés autour de la ville pour repousser toute attaque. Ils l’ont également fait dans les communautés de Bossembélé, Yaloké et Mbaiki.

Les représentants de la MINUSCA ont déclaré que la situation restait tendue avant les élections de dimanche, qui ont été gâchées par la violence alors que l’ancien président François Bozizé et des groupes armés alignés contre le gouvernement centrafricain ont lancé ce que certains observateurs ont appelé une tentative de coup d’État.

Bozizé a nié une telle tentative, qui faisait suite à une décision de la Cour constitutionnelle lui interdisant de se présenter aux élections contre le président Faustin-Archange Touadéra. Touadéra est en fonction depuis 2016.

Un groupe de dirigeants internationaux, dont l’ambassadeur de Russie en RCA, insiste pour que les élections de dimanche avancent, selon un déclaration commune publié plus tôt cette semaine. La Russie a depuis confirmé qu’elle avait du personnel militaire en RCA, tout comme le Rwanda.

La RCA reste instable après des années de combats entre les forces de la Séléka et des anti-balaka et les groupes armés qui ont émergé plus tard des deux côtés opposés. Et ce malgré un accord de paix négocié en février 2019 entre les groupes rebelles et le gouvernement Touadéra.

Image: fichier MINUSCA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page