Business

La pandémie atteint l’Antarctique, dernier continent intact

Santiago, Chili: La pandémie a enfin atteint tous les continents de la planète.

Les autorités chiliennes ont annoncé qu’au moins 58 personnes qui se trouvaient sur deux bases militaires en Antarctique ou sur un navire de la marine qui se rendaient sur le continent ont été testées positives pour le nouveau coronavirus.

Jusqu’à présent, aucun autre pays présent en Antarctique n’a signalé publiquement d’autres cas.

L’armée chilienne a annoncé lundi que 36 personnes de la base antarctique du général Bernardo O’Higgins Riquelme ont été testées positives, et mardi, le ministre de la Santé de la région de Biobio au Chili a déclaré qu’il y avait 21 infections impliquant des personnes à bord du navire de ravitaillement Sergeant Aldea de la marine chilienne.

Un autre cas a été signalé dans le village de Las Estrellas, où vit le personnel civil travaillant à la base aérienne Lieutenant Rodolfo Marsh Martin, a déclaré Eduardo Castillo, secrétaire régional de la santé pour la région de Magallanes, qui supervise les opérations chiliennes en Antarctique. Le navire Sargento Aldea a accosté à ce village, a-t-il ajouté.

L’armée a déclaré que le premier groupe de 36 personnes comprend 26 membres de l’armée et 10 employés civils d’une société contractuelle de maintenance. Il a dit qu’aucun jusqu’à présent n’avait montré de complications.

Michelle Rogan-Finnemore, secrétaire exécutive du Conseil des gestionnaires des programmes nationaux antarctiques, a déclaré dans un communiqué que le bureau avait reçu vendredi un rapport de l’Institut chilien antarctique sur des cas positifs à bord du navire Sergeant Aldea «qui aurait débarqué dans les ports. de Punta Arenas et Talcahuano »sur le continent chilien.

«Nous n’avons pas encore reçu d’informations officielles supplémentaires», a-t-elle ajouté.

Les trois premières personnes à bord du navire Sergeant Aldea ont été testées positives la semaine dernière et les 208 membres d’équipage sont mis en quarantaine à bord de ce navire, selon la marine. Il a déclaré que le navire avait desservi la base de la péninsule de Trinity entre le 27 novembre et le 10 décembre.

La National Science Foundation des États-Unis, l’agence qui supervise les programmes américains en Antarctique, a déclaré qu’elle était au courant des rapports de cas positifs chez des passagers à bord du sergent Aldea.

«Le personnel des stations du programme antarctique américain n’a eu aucune interaction avec les stations chiliennes en question ou avec le personnel qui y réside», a déclaré la fondation. «NSF reste déterminé à ne pas échanger de personnel ni à accepter de touristes dans les stations USAP.»

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page