News

L’UNICEF met en garde contre une insécurité alimentaire accrue dans les pays africains

L’UNICEF, l’agence des Nations Unies pour l’enfance, prévient que quelque 10,4 millions d’enfants – tous dans des pays du continent africain à l’exception du Yémen – sont confrontés à une insécurité alimentaire grave et à la malnutrition dans l’année à venir.

Les pays touchés comprennent la République démocratique du Congo (RDC), le nord-est du Nigéria, les pays du Sahel central et le Soudan du Sud.

«Pour les pays sous le choc des conséquences des conflits, des catastrophes et du changement climatique, le COVID-19 a transformé une crise nutritionnelle en une catastrophe imminente», a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF. «Les familles qui luttent déjà pour nourrir leurs enfants et elles-mêmes sont maintenant au bord de la famine. Nous ne pouvons pas les laisser être les victimes oubliées de 2020. »

En RD du Congo, une catastrophe humanitaire imminente affecte 3,3 millions d’enfants de moins de cinq ans qui connaissent déjà une crise de sécurité en cours au milieu des impacts de la pandémie COVID-19. Au Nigéria, environ 300 000 des 800 000 enfants sous-alimentés courent un risque imminent de mort, a déclaré l’UNICEF.

Image: fichier USAID

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page