News

République centrafricaine: une élection contestée et une étrange alliance rebelle

La coalition Séléka s’est finalement scindée en diverses factions rebelles, souvent dessinées selon des critères ethniques et connues par une panoplie ahurissante d’acronymes – le FPRC, le MPC, l’UPC, les 3R et ainsi de suite. Avec les milices anti-Balaka, ces groupes armés terrorisent les civils depuis des années, s’affrontant pour le contrôle des ressources minérales, telles que les diamants et l’or, et les routes de migration du bétail, et occupant environ les deux tiers du pays.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page