News

Le dirigeant algérien revient en Allemagne pour être soigné pour des complications liées à Covid-19

Publié le: Modifié:

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune est rentré en Allemagne dimanche pour un traitement à l’hôpital de complications au pied résultant d’une infection à coronavirus, a annoncé la présidence.

Tebboune, âgé de 75 ans et gros fumeur, était rentré en Algérie fin décembre après une absence de deux mois en Allemagne, où il a été soigné pour Covid-19.

Le président s’était brièvement exprimé à son retour, souhaitant “une bonne année à tous les Algériens”, “bien meilleure que 2020”, et laissant entendre qu’il était presque guéri du virus.

Son absence prolongée avait suscité des inquiétudes quant à une crise institutionnelle, après que les électeurs en novembre ont approuvé une constitution révisée avec un taux de participation record lors d’un référendum largement considéré comme une manœuvre pour neutraliser un mouvement de protestation de longue date.

Tebboune a signé la nouvelle constitution dans la loi le 1er janvier, promouvant le texte controversé comme la “pierre angulaire de la nouvelle Algérie”.

La maladie du président est survenue alors que l’Algérie fait face à une forte récession en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus et d’un déficit budgétaire béant en raison de la faiblesse des prix du brut qui ont réduit les revenus pétroliers vitaux du pays.

Tebboune a remporté une élection présidentielle largement boycottée en décembre 2019, après des mois de manifestations de masse qui avaient balayé son prédécesseur Abdelaziz Bouteflika de ses fonctions.

Son absence pour raison de santé a rappelé à de nombreux Algériens les fréquentes hospitalisations de Bouteflika à l’étranger.

Des manifestations de masse ont éclaté début 2019 contre la candidature de l’octogénaire malade pour un cinquième mandat.

Les rassemblements dirigés par ce qui est devenu le mouvement Hirak se sont poursuivis bien au-delà de la démission de Bouteflika en avril 2019 et n’ont été suspendus que lorsque la pandémie de coronavirus a frappé.

(FRANCE 24 avec AFP, REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page