News

Les taux de mortalité du Covid-19 en Afrique sont supérieurs à la moyenne mondiale, prévient le chef du CDC africain

Publié le:

Le Dr John Nkengasong, chef des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), a accordé une interview à FRANCE 24 depuis Addis-Abeba. Il s’est dit “extrêmement préoccupé” par la deuxième vague du coronavirus en Afrique, où les taux de mortalité dans plus de 20 pays africains sont supérieurs à la moyenne mondiale. Nkengasong a également averti que la variante sud-africaine de Covid-19 se répandait dans d’autres pays africains. Il s’est réjoui que l’administration Biden ait rejoint l’OMS dans la lutte mondiale contre Covid-19, affirmant que c’était “un jour heureux pour la communauté mondiale de la santé”.

Le chef du CDC Afrique, John Nkengasong, a déclaré à FRANCE 24 que la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 était “féroce”, frappant plus de pays africains que le premier et avec des taux de mortalité plus élevés que la moyenne mondiale. Il a ajouté que le nombre de morts était susceptible d’augmenter et a exhorté les dirigeants à prendre des mesures rapides pour endiguer la marée. Il a déclaré que les établissements de santé surveillaient de près la variante sud-africaine, qui se répand dans d’autres pays africains.

Nkengasong a averti que le monde se dirigeait vers une “catastrophe morale” s’il n’est pas en mesure de fournir des vaccins à l’Afrique. Il a déclaré que le continent travaillait à la sécurisation des vaccins par le biais de plusieurs mécanismes et a émis l’espoir que les vaccins seraient facilement disponibles dans un proche avenir.

Enfin, il a salué comme un “changeur de jeu” l’annonce par l’administration Biden que les Etats-Unis rejoindraient l’Organisation mondiale de la santé et mèneraient la lutte contre la pandémie sur la scène mondiale.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page