News

La victoire du tribunal nigérian laisse la Royal Dutch Shell déçue

La décision des tribunaux néerlandais de tenir le géant pétrolier Royal Dutch Shell responsable des dommages au Nigéria a été déçue par la société, alors même que les militants célébraient une victoire dans l’affaire de plusieurs années sur les déversements de pétrole qui ont affecté les agriculteurs des villages proches de ses oléoducs.

«C’est un jour plein d’espoir pour toutes les victimes de la pollution et des violations des droits de l’homme par les compagnies pétrolières», a déclaré Jill McArdle des Amis de la Terre Europe. L’organisation a aidé les Nigérians vivant à Oruma et Goi à déposer et prévoit que la décision ouvrira la porte à des cas similaires impliquant des activités offshore de sociétés multinationales.

«Aucune victime ne devrait avoir à attendre 13 ans pour obtenir justice», a ajouté McArdle. «Nous avons besoin de meilleures lois européennes maintenant pour tenir les entreprises européennes responsables de ce qui se passe dans leur chaîne d’approvisionnement. Des milliers d’Européens demandent que l’UE rende les entreprises responsables dans sa prochaine proposition de nouvelle loi. »

L’entreprise a reconnu la décision mais a continué de nier qu’elle était responsable.

«Nous continuons de croire que les déversements à Oruma et à Goi étaient le résultat d’un sabotage. Nous sommes donc déçus que ce tribunal ait rendu une conclusion différente », a déclaré Royal Dutch Shell dans un communiqué. «Le sabotage, le vol de pétrole brut et le raffinage illégal sont un défi majeur dans le delta du Niger.»

Le plaignant Eric Dooh de Goi a déclaré qu’il était heureux de voir enfin justice pour le peuple nigérian et l’appel au réveil aux Pays-Bas, le dernier pays européen à rendre les entreprises responsables des violations des droits de l’homme et de l’environnement dans leurs chaînes d’approvisionnement.

«Enfin, il y a une certaine justice pour le peuple nigérian qui souffre des conséquences du pétrole de Shell. C’est une victoire douce-amère, puisque deux des plaignants, dont mon père, n’ont pas vécu jusqu’à la fin de ce procès », a déclaré Dooh. “Mais ce verdict apporte de l’espoir pour l’avenir des habitants du delta du Niger.”

Image: Amis de la Terre

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page