News

CHAN: le Marocain en finale affrontera le Mali en finale

Soufiane Boutfini célèbre avec ses coéquipiers après avoir placé le Maroc en route pour une deuxième finale consécutive du CHAN

Le Maroc défendra son titre de Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) contre le Mali lors de la finale de dimanche à Yaoundé après que les titulaires ont battu le Cameroun 4-0 en demi-finale de mercredi.

Les Marocains étaient tout simplement trop bons pour les hôtes, car un doublé de Soufiane Rahimi de chaque côté des buts de Soufiane Bouftini et Mohammed Ali Bemammer a assuré une victoire globale.

“C’était un peu difficile pour nous dès le départ, mais les choses se sont améliorées lorsque nous avons marqué le premier but”, a déclaré l’entraîneur marocain Houcine Ammouta, dont l’équipe est la première à atteindre les finales successives du CHAN.

Bouftini a ouvert le score à Limbé lorsque le gardien camerounais Haschou Kerrido a souffert un moment à oublier, abandonnant un coup franc aux pieds de son adversaire à seulement cinq mètres.

Rahimi a doublé l’avance six minutes avant la pause alors que le Maroc ouvrait une défense camerounaise en plein désarroi alors qu’il rentrait chez lui après une belle mise à pied d’Abdelilah Hafidi pour devenir le meilleur buteur du CHAN.

L’attaquant du Raja Casablanca, Rahimi, a inscrit son cinquième du tournoi après 74 minutes alors que la défense camerounaise lui a offert une passe capricieuse sur un coup franc profond dans sa moitié de terrain qui a été sauté dessus et inséré de manière experte sur 30 mètres.

Dix minutes plus tard, Bemmamer a scellé la déroute avec un but qui a été accordé par l’arbitre assistant vidéo (VAR) même si le milieu de terrain semblait être hors-jeu.

“Rien ne semblait nous marcher”, a déclaré le sélectionneur camerounais Ndtoungou Mpile Martin. “Le Maroc a commis moins d’erreurs.”

Les Maghrébins a obtenu le titre à domicile en 2018 en battant le Nigeria 4-0 en finale.

Le gardien malien Djigui Diarra était un héros alors que son équipe atteignait la finale du Championnat d'Afrique des Nations
Le gardien malien Djigui Diarra était un héros alors que son équipe atteignait la finale du Championnat d’Afrique des Nations

Plus tôt dans la journée, le gardien Djigui Diarra et Mamadou Coulibaly étaient les héros des pénalités comme Mali battre Guinée après la première demi-finale sans but après 120 minutes équilibrées au stade Japoma de Douala.

Le Mali participera à la finale du CHAN pour la deuxième fois et cherchera à améliorer sa défaite 3-0 face à la RD Congo en 2016.

Après que les deux équipes aient marqué leurs quatre premières pénalités chacune, le gardien et capitaine du Mali Diarra a remporté la victoire en sauvant le cinquième de la Guinée à Morlaye Sylla, qui avait été l’homme du match à trois reprises lors du tournoi.

L’arrêt signifiait que le coup de pied réussi de Mamadou Coulibaly a conduit le Mali en finale, où il tentera de devenir la première équipe ouest-africaine à remporter le tournoi, tandis que la Guinée a échoué en demi-finale pour la deuxième fois après sa sortie de 2016.

Le match avait commencé par des tacles difficiles, obligeant le Mali à effectuer deux remplacements dans la période d’ouverture – dont le premier est intervenu après seulement une minute.

La Guinée a créé les meilleures chances en première mi-temps, la meilleure étant tombée à Yakhouba Gnagna Barry, qui avait dominé les classements avant le début des demi-finales de mercredi.

Son premier était un tir de huit mètres qui a été bien sauvé par Diarra après 13 minutes et Barry pensait qu’il avait marqué après 25 minutes alors qu’il était mis au but et frappé à la maison uniquement pour que le drapeau de hors-jeu soit levé, une décision confirmée. par VAR.

Le Mali a commencé la deuxième mi-temps avec plus d’intention et de bonnes descentes sur les flancs, mais il n’y avait personne dans la surface pour entrer au bout des centres.

À l’heure, le Guinéen Morlaye Sylla a forcé Diarra à pousser un coup franc à longue portée au-dessus de la barre tandis que le Malien Moussa Kone estimera qu’il aurait dû faire mieux avec un coup de pied au-dessus de la tête à 18 minutes du temps, sans atteindre la cible avec le gardien guinéen. Moussa Camara s’est échoué.

Les prolongations ont été équilibrées alors que les deux équipes ont eu du mal dans le dernier tiers, recourant plutôt à tenter leur chance à distance.

La Guinée regrettera un raté à bout portant de Mamadouba Bangoura à seulement cinq minutes de la fin et bien qu’elle ait recruté le gardien de remplacement Sekouba Camara pour des pénalités dans les dernières secondes, le pari n’a pas porté ses fruits.

Alors que la Guinée affronte un Cameroun qui cherche à restaurer la fierté à Douala samedi, le stade Ahmadou Ahidjou de Yaoundé accueillera la finale le lendemain alors que le Maroc tentera de devenir la deuxième équipe, après la RD Congo, à remporter le CHAN à deux reprises.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page