News

Ramaphosa centres COVID, corruption lors du discours de SONA

L’Afrique du Sud doit donner la priorité à la fois à la lutte contre la pandémie de coronavirus et à la reprise économique du pays, en particulier dans la perspective du changement climatique et du secteur de l’énergie, a déclaré le président lors du discours annuel sur l’état de la nation.

Le président Cyril Ramaphosa a comparé sa nation aux fynbos, une fleur sauvage sud-africaine qui survit dans des conditions difficiles mais revient encore plus forte après la désolation d’un été chaud.

«Comme un feu de forêt qui balaie les chaînes montagneuses où pousse le fynbos, une pandémie mortelle a balayé le monde, laissant la dévastation sur son chemin», a déclaré Ramaphosa. «Et pourtant, comme les fynbos robustes de notre pays natal, nous aussi nous sommes montrés résistants à bien des égards.

Plus de 45000 personnes sont mortes du coronavirus en Afrique du Sud, alors même que le virus évolue vers d’autres souches, y compris la variante 501Y.V2. Ramaphosa a déclaré que le pays passait au vaccin Johnson & Johnson en raison des préoccupations concernant l’efficacité du vaccin contre les variantes émergentes, les 80000 premières doses étant attendues la semaine prochaine.

“Mais ce n’est pas seulement cette maladie que nous devons vaincre”, a déclaré Ramaphosa. «Nous devons vaincre la pauvreté, la faim, le chômage et les inégalités.» Le chômage en Afrique du Sud s’élève à 30,8 pour cent qui donne à réfléchir.

Une partie du plan de relance économique de l’Afrique du Sud se concentre sur la réduction des importations de 20 pour cent au cours des cinq prochaines années et la création d’emplois grâce à des projets d’infrastructure. Mettre fin à la corruption fera également progresser la croissance économique du pays.

«Les révélations de la commission d’enquête Zondo mettent à nu l’ampleur de la capture de l’État et de la corruption qui y est associée. Des témoignages à la commission ont montré à quel point le système de justice pénale a été compromis et affaibli », a déclaré le président.

«Il est donc vital que nous maintenions l’élan de l’effort de reconstruction que nous avons commencé il y a trois ans.»

Image: Présidence Afrique du Sud

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page