News

Des chefs présumés de milices centrafricaines plaident non coupables de crimes de guerre

Publié le:

Dans l’édition de ce soir: Un ancien patron du football centrafricain et un législateur surnommé Rambo nient les accusations de crimes de guerre à La Haye. Les deux hommes sont accusés d’avoir dirigé des milices qui ont terrorisé les communautés pendant la guerre civile du pays de 2013-2014. Le sommet du G5 Sahel s’achève avec les dirigeants africains s’engageant à poursuivre la répression des groupes terroristes dans la région et le Tchad annonçant le déploiement de troupes entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Et les visiteurs de l’aéroport principal de Nairobi reçoivent une réponse robotique alors que le Kenya tente de minimiser le risque d’exposition au Covid-19.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page