News

Cricket South Africa dépose une plainte officielle sur le retrait australien

Les joueurs de cricket sud-africains célèbrent lors d’un récent match test contre le Pakistan

Cricket South Africa (CSA) a déposé un différend officiel avec l’instance dirigeante mondiale du sport au sujet du retrait tardif de l’Australie d’une tournée prévue.

Le président intérimaire du conseil d’administration du CSA, Stavros Nicolaou, a déclaré vendredi lors d’une conférence de presse que le conseil était “extrêmement déçu” de ce qu’il a décrit comme une décision unilatérale de Cricket Australia.

Nicolaou a déclaré que le CSA avait travaillé pendant de nombreux mois pour répondre aux préoccupations de l’Australie concernant Covid-19 et cela a été un choc de recevoir une lettre des Australiens le 2 février citant un «risque inacceptable» à cause de Covid.

La décision est intervenue 22 jours avant le début de la tournée.

La plainte du CSA à l’organisme mondial, l’International Cricket Council (ICC), vise entre autres à obtenir une compensation financière.

“Nous ne savons pas quelles sont les perspectives de succès car il y a des dispositions dans les règles relatives à Covid pour que des reports aient lieu”, a déclaré Nicolaou.

“Mais ce n’est pas le problème principal. Il faut évaluer ce que ces annulations et ces reports signifient pour les petites nations ou les nations les plus pauvres avec moins de ressources.

“Je pense qu’il y a un recalibrage qui doit avoir lieu dans le cricket.”

Nicolaou a déclaré que le CSA n’avait pas été convaincu par la raison donnée par l’Australie pour se retirer de la tournée.

Ils avaient affirmé que l’Afrique du Sud connaissait un pic d’infections à Covid avec une souche plus virulente du virus et qu’il y avait des craintes que les joueurs australiens ne soient bloqués en Afrique du Sud s’il y avait des infections dans leur camp.

“Cela nous a vraiment déroutés car le jour où nous avons reçu la lettre, l’Afrique du Sud était en fait sur une trajectoire descendante très significative de la pandémie”, a-t-il expliqué.

“Nous ne sommes pas non plus d’accord pour dire qu’il existe une souche plus virulente. Nous savons qu’il existe une souche plus contagieuse mais elle n’est pas plus virulente.”

Il a déclaré que les infections étaient passées d’un pic de 22 000 par jour à une moyenne actuelle comprise entre un et deux mille par jour.

Nicolaou a ajouté que le CSA avait obtenu des assurances du gouvernement qui permettraient à toute personne australienne qui aurait contracté le virus de pouvoir rentrer chez elle.

Des dispositions ont également été prises avec des hôpitaux privés pour accueillir les touristes en cas de maladie.

“C’est une décision unilatérale”, a déclaré Nicolaou.

“Notre préférence serait de prendre le téléphone, de passer un appel et de passer en revue les différents détails.”

L’ASC aurait également demandé à l’ICC les points du Championnat du monde de test pour la série au motif qu’elle ne peut pas être reprogrammée avant le 30 avril.

Nicolaou a fait le point sur les progrès du conseil intérimaire vers la mise en place d’un nouveau conseil, composé d’une majorité d’administrateurs indépendants, suite à la démission du conseil précédent l’année dernière.

Il a déclaré qu’une assemblée générale spéciale se tiendrait le mois prochain pour approuver les recommandations pour une nouvelle structure et il s’attendait à ce que l’assemblée générale annuelle du CSA, qui a été reportée d’octobre dernier, se tienne du 10 au 17 avril pour nommer un nouveau conseil.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page