NewsSports

L’Afrique passe 100000 morts à Covid

L’Afrique a franchi le sombre cap des 100 000 décès de Covid-19, alors que le continent se débat avec une résurgence du virus.

Le continent de 54 pays est à la traîne dans la file d’attente mondiale pour les vaccins, tandis qu’une variante plus transmissible détectée en Afrique du Sud entrave les campagnes de vaccination dans certains pays.

Un groupe de travail de l’Union africaine a annoncé vendredi que la Russie avait offert au continent 300 millions de doses de son vaccin Spoutnik V, qui sera disponible en mai, pour compléter le stock existant de l’Union de 270 millions de doses.

Répondant au bilan des morts, John Nkengasong, le directeur des Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), a déclaré «nous sommes plus vulnérables que nous ne le pensions», qualifiant cette étape de «remarquablement douloureuse».

M. Nkengasong s’est dit préoccupé par le fait que «nous commençons à normaliser les décès», alors que les travailleurs médicaux sont débordés.

Le CDC Afrique a déclaré vendredi que le nombre de morts s’élevait à 100 294 – bien que beaucoup de ceux qui sont morts de Covid-19 ne soient pas inclus dans le bilan.

De nombreux pays n’ont pas les moyens de surveiller les données de mortalité, et M. Nkengasong a déclaré la semaine dernière que les CDC «ne comptaient certainement pas tous les décès, en particulier dans la deuxième vague».

L’Afrique, qui abrite 3 milliards d’habitants, a régulièrement souffert de pénuries d’oxygène médical, le directeur du CDC expliquant que les gens «meurent à cause d’un manque de soins de base».

Le nombre de décès a grimpé de 40% en Afrique au cours du mois dernier par rapport au mois précédent, a déclaré la semaine dernière le chef de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, avertissant que les travailleurs et les systèmes de santé de nombreux pays sont «dangereusement surchargés».

La tendance semble s’être ralentie plus récemment, les décès ayant diminué de 28% au cours de la semaine se terminant dimanche.

Un total de 21 pays africains, dont le Soudan, l’Égypte, le Libéria, le Mali et le Zimbabwe, ont actuellement des taux de létalité plus élevés que la moyenne mondiale. Le taux de létalité à travers le continent est de 2,6% – supérieur à la moyenne mondiale.

Si des doses de vaccin sont rendues disponibles, le continent devrait être en mesure de vacciner entre 35 et 40% de sa population avant la fin de 2021, a déclaré le directeur du CDC. Il prévoyait qu’un total de 60% pourrait être vacciné d’ici la fin de 2022.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page