News

Le chef de l’opposition ougandaise Bobi Wine annonce le retrait de la contestation électorale

Publié le:

Le chef de l’opposition ougandaise Bobi Wine a déclaré lundi qu’il retirait une affaire judiciaire contestant les résultats de l’élection présidentielle qui a donné la victoire au sortant Yoweri Museveni, alléguant la partialité des juges de la Cour suprême chargés de l’affaire.

“Nous avons décidé de nous retirer de leur cour”, a déclaré Bobi Wine lors d’une conférence de presse à Kampala, la capitale.

Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi, a rejeté les résultats des élections de janvier et a déclaré qu’il pensait que la victoire lui avait été volée. Une popstar et législateur, Wine, 39 ans, demandait au tribunal d’annuler les résultats pour plusieurs raisons, notamment le recours généralisé à la violence.

Museveni, un ancien chef de la guérilla qui a dirigé le pays d’Afrique de l’Est depuis 1986, a été déclaré vainqueur des élections du 14 janvier avec 59% des voix, tandis que Wine a obtenu 35%.

“Les tribunaux ne sont pas indépendants, il est clair que ces personnes (juges) travaillent pour M. Museveni”, a déclaré Wine aux journalistes.

Solomon Muyita, un porte-parole de la justice, a déclaré à Reuters qu’ils ne répondraient aux accusations de Wine et à sa décision de retirer l’affaire que lorsqu’il aura officiellement quitté l’affaire par l’intermédiaire de ses avocats.

“Pour l’instant, ce qu’il a fait, c’est qu’il n’a fait qu’une déclaration politique, en ce qui concerne les archives de la Cour suprême, l’affaire est toujours là”, a-t-il dit.

(REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page