News

Groupe de travail créé pour fournir de l’O2 médical aux pays à faible revenu

Avec la pandémie COVID-19, la demande mondiale d’oxygène a augmenté et 25 pays – la plupart sur le continent africain – signalent une augmentation de la demande qu’ils ne peuvent pas satisfaire.

À cette fin, les responsables de la santé mondiale ont annoncé jeudi la création d’un nouveau groupe de travail d’urgence sur l’oxygène COVID-19. Le groupe de travail est dirigé par Wellcome et Unitaid en partenariat avec un consortium dirigé par l’Organisation mondiale de la santé.

Il dit qu’il a besoin de 90 millions de dollars américains pour répondre aux demandes immédiates dans jusqu’à 20 pays à revenu faible et intermédiaire, dont le Malawi et le Nigéria, mais les coûts s’élèvent à 1,6 milliard de dollars dans les 12 prochains mois.

«L’oxygène sauve des vies et il est impératif d’aller plus vite», a déclaré le Dr Mike Ryan, chef du programme OMS pour les urgences sanitaires. «L’OMS a travaillé par l’intermédiaire du Consortium biomédical pour rassembler les partenaires techniques, cliniques et d’approvisionnement avec environ 80 millions de dollars américains d’équipement biomédical achetés pour les pays à revenu faible et intermédiaire.»

Le groupe de travail sur l’oxygène continuera dans cette veine pour améliorer l’accès à l’oxygène pour les patients, en particulier lorsque les patients atteints de COVID et de pneumonie sont enregistrés en plus grand nombre.

Les autres partenaires du groupe de travail comprennent le Fonds mondial, la Banque mondiale, la Clinton Health Access Initiative (CHAI) et PATH.

«Il s’agit d’une urgence mondiale qui nécessite une réponse véritablement mondiale, de la part des organisations internationales et des donateurs», a déclaré le directeur exécutif d’Unitaid, le Dr Philippe Duneton. «De nombreux pays connaissant cette demande ont eu du mal avant la pandémie à satisfaire leurs besoins quotidiens en oxygène.

«Il est maintenant plus vital que jamais que nous nous réunissions pour tirer parti du travail qui a déjà été accompli, avec un engagement ferme à aider les pays les plus touchés le plus rapidement possible.»

Image: OMS / Fabeha Monir

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page