News

Accusations, “ complots ” et violence: crise politique au Sénégal

Publié le:

Des affrontements féroces entre les manifestants et la police se sont poursuivis jeudi pour la deuxième journée consécutive au Sénégal, avec au moins une personne tuée dans les violences. Le pays a été plongé dans les troubles après que le chef de l’opposition Ousmane Sonko a été accusé de viol début février, une accusation qui, selon lui, fait partie d’un complot politique orchestré par le président du pays, Macky Sall.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page