News

Au moins 4 morts alors que l’opposition sénégalaise appelle à de nouvelles manifestations

Des militants sénégalais ont appelé à trois jours de manifestations de rue pour commencer lundi, à la suite de l’arrestation de la semaine dernière du chef de l’opposition Ousmane Sonko et de l’escalade de la violence qui a entraîné la mort d’au moins quatre personnes.

Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), une coalition de groupes exigeant un changement dans la nation ouest-africaine, a annoncé la décision dans un conférence de presse fin samedi après-midi. Ils réclament également la libération des prisonniers politiques détenus par le président Macky Sall et son gouvernement, et le respect de la constitution qui protège les droits des citoyens sénégalais.

L’arrestation de Sonko pour viol mercredi a déclenché une vague de combats entre les autorités policières et militaires et les partisans de l’opposition sénégalaise, conduisant à des dizaines d’arrestations. Les rues ont été fermées et les magasins endommagés à Dakar, tandis que les signaux de télévision senTV et Walfadjiri ont été coupés ainsi qu’une grande partie de l’accès Internet du pays.

L’arrestation semble être un point de basculement dans la frustration actuelle des jeunes sénégalais face à la pandémie du COVID-19 et au manque d’opportunités économiques, en particulier au milieu des accusations selon lesquelles les vaccins COVID sont détournés vers les élites du pays.

«Les milliers de jeunes qui bravent la mer et le désert pour atteindre l’Europe, au péril de leur vie, n’ont évidemment rien à perdre et ont vu dans ces manifestations à la fois un exutoire et un moyen d’obtenir ce dont ils ont besoin pour vivre pendant quelques jours», dit M2D.

La nouvelle coalition a appelé la communauté internationale à prêter attention à ce qui se passe au Sénégal. L’Union africaine et la CEDEAO, ainsi que les organisations de défense des droits de l’homme, ont appelé à la retenue.

Image: Amnesty Sénégal

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page