News

Les militantes luttent pour reconstruire la Libye déchirée par la guerre

Publié le:

Lorsque Lamees Ben Saad est retournée en Libye déchirée par la guerre en 2015, la professeure de pharmacologie était tellement choquée qu’elle a décidé de devenir une militante politique, mettant sa vie en danger pour aider à reconstruire son pays. Catherine Norris-Trent et Julie Dungehoeff de FRANCE 24 ont ce rapport.

Lamees Ben Saad faisait partie des 17 femmes qui ont pris part à des pourparlers de paix négociés par l’ONU à Genève, dans le cadre des efforts visant à rassembler les factions belligérantes de la Libye après une décennie de troubles.

Bien qu’elle soit largement dépassée par les hommes, elle et ses camarades de campagne ont joué un rôle clé dans le processus de paix en cours.

>> Courage sous le feu: les militantes qui risquent leur vie

Désormais militante chevronnée, elle affirme que des années d’effusion de sang et d’intimidation ont conduit à un recul de la participation et de l’engagement des femmes libyennes en politique.

«Mais nous avons l’endurance nécessaire pour continuer», dit-elle. “Nous devons être là à cause de nos croyances et pour la nouvelle génération.”

Cliquez sur le joueur ci-dessus pour regarder le rapport.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page