News

Un regard sur la pandémie, un an plus tard

Publié le:

Un peu plus d’un an après la détection du premier cas africain de Covid-19 en Égypte, le continent a signalé plus de 3,9 millions de cas et plus de 106 000 décès. Le chef du CDC Afrique, le Dr John Nkengasong, a déclaré jeudi que les arrivées de vaccins ces derniers jours l’avaient laissé heureux et qu’il avait le sentiment qu’il y avait “de la lumière au bout du tunnel”. La correspondante régionale de FRANCE 24, Mukelwa Hlatshwayo, se penche sur la pandémie en Afrique, un an après.

Étant donné que la plupart des pays d’Afrique n’ont pas les moyens de suivre les données sur la mortalité, il n’est pas clair combien de décès en excès se sont produits sur le continent au cours de l’année depuis que la pandémie de Covid-19 a commencé à se propager à travers le continent. L’Afrique du Sud a été le pays le plus touché, signalant plus de 1,5 million de cas et 51 000 décès.

Les pays africains reçoivent des vaccins de l’initiative internationale COVAX et de donateurs comme l’Inde, la Chine et la Russie, qui produisent des vaccins. Mais des volumes de doses beaucoup plus importants seront nécessaires pour la campagne massive d’inoculation de plus de la moitié des 1,3 milliard d’habitants du continent.

Au moins 22 des 54 pays africains ont reçu des vaccins Covid-19 dans le cadre de l’initiative COVAX pour garantir que les pays à revenu faible et intermédiaire reçoivent des vaccins, a déclaré Nkengasong jeudi. Les expéditions vont de quelques milliers de doses à des millions dans des pays allant du Nigéria à l’Ouganda.

Quelque 600 millions de doses devraient être livrées en Afrique à partir de COVAX, bien que l’installation ait été confrontée à des retards et à un approvisionnement limité.

Nkengasong s’était précédemment fixé comme objectif de vacciner 60% de la population africaine d’ici la fin de cette année, mais l’objectif est maintenant un an plus tard, d’ici la fin de 2022.

Jeudi, les dirigeants du Rwanda, du Malawi et de la Gambie ont tous reçu leurs premières injections de vaccin Covid-19.

Le Kenya, l’un des premiers pays d’Afrique de l’Est à lancer son programme de vaccination, affirme qu’il est officiellement confronté à une troisième vague d’infections à Covid-19.

Le correspondant régional de FRANCE 24, Mukelwa Hlatshwayo, revient sur la pandémie de Covid-19 en Afrique, sur les ravages économiques qu’elle a causés à travers le continent au cours de l’année écoulée et sur la voie à suivre – la course pour relever le défi d’une vaccination équitable sortir.

Pour regarder son rapport, cliquez sur le lecteur vidéo ci-dessus.

(FRANCE 24 avec AP et REUTERS)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page