News

Des dizaines de soldats tués lors d’une attaque contre une base militaire du nord du Mali

Publié le:

Au moins 31 soldats ont été tués dans une attaque dans le nord du Mali cette semaine, a déclaré mercredi un officier de l’armée, dans l’une des attaques les plus meurtrières contre l’armée cette année.

Des dizaines d’assaillants à motos et camionnettes ont pris d’assaut lundi un poste militaire au sud-ouest de la ville d’Ansongo, près de la frontière avec le Burkina Faso et le Niger, a annoncé l’armée sur les réseaux sociaux.

Un premier communiqué indiquait que deux soldats avaient été tués et huit blessés, mais mardi soir, l’armée a donné les chiffres les plus élevés en termes de pertes, précisant que 11 morts et 14 blessés, 11 sont toujours portés disparus.

Mais mercredi, un officier de l’armée malienne, qui a refusé d’être nommé, a déclaré que le nombre de morts était encore passé à 31.

Il a ajouté que les corps de 13 assaillants avaient été retrouvés après l’affrontement.

On ne sait toujours pas combien de soldats sont toujours portés disparus.

Le Mali a été plongé dans le conflit en 2012 lorsque des radicaux touareg locaux soutenus par des djihadistes se sont révoltés dans le nord.

La France est intervenue pour écraser la rébellion, mais les jihadistes se sont dispersés et regroupés, emmenant leur campagne dans le centre du Mali en 2015, puis dans le Niger et le Burkina Faso voisins.

Au Mali seulement, des milliers de civils et de soldats sont morts et des centaines de milliers de personnes ont fui leurs maisons.

La zone dite des trois frontières a été le théâtre d’une offensive militaire du début de l’année dernière par la force française Barkhane et ses alliés régionaux, notamment contre l’État islamique djihadiste dans le groupe du Grand Sahara (EIGS).

Les militants ciblent fréquemment l’armée malienne – qui est largement mal équipée et sous-financée – lors d’attaques.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page