NewsSports

5 pays demandent un meilleur partage de la charge migratoire dans l’UE Europe Malte Frontex Moyen-Orient Turc

Les ministres de l’Intérieur des cinq pays méditerranéens en première ligne des migrations massives vers l’Europe souhaitent que leurs partenaires européens partagent le fardeau de manière plus équitable.

“Nous ne pouvons plus être punis pour notre position géographique”, a déclaré samedi Byron Camilleri de Malte, résumant sa position et celle de ses collègues de Chypre, de Grèce, d’Italie et d’Espagne après leur rencontre à Athènes.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et la vice-présidente de la Commission européenne Margaritis Schinas ont participé à la réunion, Schinas coordonne les travaux de la commission pour réviser le pacte de l’Union européenne sur la migration et l’asile.

Les ministres de Chypre, de Grèce, d’Italie, de Malte et d’Espagne ont créé l’année dernière un groupe «MED 5» dans le but de présenter un front uni et d’influencer le nouveau pacte de l’UE.

Leurs revendications sont triples: une meilleure coopération avec les pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie du Sud, d’où proviennent la plupart des migrants et des demandeurs d’asile à destination de l’Europe; une plus grande volonté des autres pays membres de l’UE d’accepter les migrants nouvellement arrivés; et un mécanisme de rapatriement européen centralisé supervisé par la commission exécutive de l’UE.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page