News

Le Kenya voit un pic troublant dans les cas de COVID

Les responsables de la santé au Kenya disent qu’ils voient un pic d’infections au COVID-19 qui pèse sur les ressources, alors même que le pays continue de déployer ses plans de vaccination.

“Le ministère de la Santé du Kenya est extrêmement préoccupé par le nombre croissant de cas de personnes contractant la maladie à coronavirus dans le pays”, a déclaré vendredi l’agence dans un message sur les réseaux sociaux. «Hier, nous avons enregistré un taux de positivité de 17%. Aujourd’hui, il a augmenté car nous avons enregistré un taux de positivité de 17,5%. »

C’est le taux de positivité COVID le plus élevé au Kenya depuis le début de l’épidémie de coronavirus en Chine en décembre 2019, a déclaré le ministère.

“C’est mauvais. Tous les hôpitaux de Nairobi ont maintenant une liste d’attente pour les lits d’isolement ICU et COVID-19 avec oxygène », a déclaré le Dr Ahmed Kalebi, un pathologiste basé dans la ville.

Mutahi Kagwe, le ministre kényan de la Santé, a déclaré que son pays prévoyait de donner la priorité aux vaccins pour les personnes âgées, car près des deux tiers des décès concernent ces 60 ans ou plus. Il y avait 1994 décès COVID samedi.

Cette décision intervient au milieu des critiques sur les projets du Kenya d’offrir des vaccins à diplomates et dignitaires étrangers au lieu de sa propre population, et des accusations persistantes de corruption.

Le Kenya possède quelque 1,2 million de doses de vaccin, la plupart étant le produit Astra Zeneca acquis dans le cadre de l’accord mondial COVAX. Le gouvernement affirme que les agents de santé, les enseignants, les forces de sécurité et autres agents de première ligne reçoivent déjà leurs vaccins.

Image: Ministère de la Santé du Kenya

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page