News

La France rouvrira l’ambassade de Libye en signe de soutien au gouvernement intérimaire

Publié le:

La France rouvrira son ambassade à Tripoli, la capitale libyenne, la semaine prochaine, dans un geste de soutien au gouvernement intérimaire du pays ravagé par le conflit, a déclaré mardi le président Emmanuel Macron.

Macron a déclaré que la France avait «une dette envers la Libye et les Libyens, qui est une décennie de désordre».

La Libye a été plongée dans le chaos lorsqu’un soulèvement en 2011 – avec le soutien d’une opération militaire de l’OTAN initialement dirigée par la France – a renversé le dirigeant de longue date Moammar Kadhafi, qui a ensuite été tué.

Macron s’est exprimé après une réunion à Paris avec Mohammad Younes Menfi et Musa al-Koni, président et vice-président du Conseil présidentiel de la Libye. Le gouvernement de transition a pris le pouvoir la semaine dernière.

“Il n’y aura pas de paix” dans la région élargie “si nous ne pouvons pas obtenir la paix et la stabilité en Libye, si nous ne parvenons pas à éradiquer les groupes terroristes et toutes sortes de passeurs”, a déclaré Macron.

Il a ajouté que la priorité devrait être donnée au maintien du cessez-le-feu, à la conduite du pays vers les élections prévues en décembre et à l’unification des forces armées libyennes afin de soutenir la transition.

Le pays riche en pétrole a été ces dernières années divisé entre des administrations rivales basées à l’est et à l’ouest, chacune soutenue par des groupes armés et des gouvernements étrangers.

Macron a également déclaré que la France et ses alliés voulaient s’assurer que tous les combattants étrangers, en particulier ceux venant de Russie et de Turquie, quittent la Libye «dès que possible».

Plus tôt ce mois-ci, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé les pays ayant des troupes et des mercenaires en Libye à les retirer «sans délai». L’ONU a estimé qu’il y avait 20 000 combattants étrangers en Libye, y compris des Syriens, des Turcs, des Soudanais et des Russes.

Menfi a remercié la France pour son soutien «remarquable» pour parvenir à un règlement pacifique de la guerre civile en Libye. L’ambassade de France à Tripoli devrait rouvrir lundi.

Le gouvernement intérimaire de LIbya, qui comprend un conseil présidentiel de trois membres et un cabinet, a pris le pouvoir sous la pression internationale pour mettre en œuvre une feuille de route politique négociée par l’ONU. Cette feuille de route, approuvée par un forum politique libyen choisi par l’ONU l’année dernière, a fixé le 24 décembre aux élections générales.

(AP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page