NewsSports

La Serbie vaccine les migrants au milieu de la flambée des cas de COVID-19 Russie Nations Unies Covid Croatie Afrique

Bashir Ahmad Shirzay a vécu des guerres en Afghanistan, a survécu à un voyage pénible pour atteindre l’Europe et n’a pas l’intention de parier avec le coronavirus.

Il a été parmi les premiers à retrousser sa manche pour un vaccin COVID-19 vendredi alors que la Serbie est devenue le premier pays européen à vacciner les personnes vivant dans ses camps de réfugiés et centres d’asile, selon des responsables des Nations Unies.

«Nous devrions prendre le vaccin pour notre santé», a déclaré Shirzay. «Le virus prend beaucoup de vies.»

Quelque 530 migrants et demandeurs d’asile à travers la Serbie se sont inscrits pour se faire vacciner. Les premiers récipiendaires ont eu leurs premiers injections du vaccin AstraZeneca vendredi dans un camp terne à la périphérie de la capitale serbe, Belgrade.

«Aujourd’hui est un jour très, très spécial car nous avons la vaccination des réfugiés et des demandeurs d’asile dans les centres», a déclaré Francesca Bonelli, une représentante de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés en Serbie. «C’est vraiment un signe important de soutien que la Serbie apporte aux réfugiés, et c’est un très bon exemple d’inclusion des réfugiés dans la société serbe.»

Des milliers de réfugiés et de migrants économiques du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie sont bloqués en Serbie et en Bosnie voisine en attendant d’avoir la possibilité de traverser une frontière vers la Croatie, membre de l’Union européenne, et de continuer vers les pays occidentaux plus riches.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page