Technology

“ Supprimez les comptes des agresseurs mais éduquez-les ” – l’ancien attaquant du Pays de Galles Rob Earnshaw

Des joueurs tels que Ben Cabango et Rabbi Matondo devraient pouvoir profiter des médias sociaux sans craindre d’être abusés

Les entreprises de médias sociaux doivent supprimer les comptes des utilisateurs qui abusent d’autres personnes en ligne, explique Rob Earnshaw.

Mais l’ancien attaquant du Pays de Galles a déclaré que cela devait également aller de pair avec l’éducation de ceux qui infligent de tels abus.

Earnshaw réagissait après que les joueurs gallois Ben Cabango et le rabbin Matondo aient été victimes d’abus racistes sur Instagram après Victoire 1-0 du Pays de Galles sur le Mexique samedi.

“C’est quelque chose de très sérieux et ce n’est pas nouveau”, a déclaré Earnshaw à BBC Radio Wales Breakfast.

«La difficulté est toujours qu’il n’y a pas qu’une seule chose que nous pouvons faire, il y a de petites petites choses que nous pouvons tous faire, et nous pouvons tous construire pour l’améliorer et l’éradiquer.

“C’est la chose la plus importante, c’est que nous pouvons tous faire ces étapes.”

La police enquête les messages abusifs envoyés à Cabango et Matondo, l’ailier de Stoke City, Matondo, critiquant Instagram, tandis que la Football Association of Wales se dit “dégoûtée par les abus raciaux”.

Facebook, propriétaire d’Instagram, affirme avoir définitivement supprimé les comptes à partir desquels les messages ont été envoyés et “s’est engagé à en faire plus”.

“Thierry Henry [the France and Arsenal great] a récemment fait valoir que, en particulier sur les médias sociaux – si c’est une plate-forme sur laquelle nous nous concentrons – vous pouvez la regarder de la même manière qu’ils regardent les droits d’auteur, en supprimant des comptes lorsque ces choses sont exprimées de manière négative. », a déclaré Earnshaw, qui a marqué 16 buts en 59 matchs pour le Pays de Galles.

«C’est une façon, mais nous devons continuer à considérer cela comme un cas vraiment, vraiment sérieux parce que c’est fini.

“C’est la première étape, parce que je ne pense pas que les entreprises de médias sociaux se soient penchées sur la question et ont dit:” d’accord, nous allons faire quelque chose “et elles continuent de faire quelque chose.

“Ils regardent d’autres domaines, mais ils n’ont pas examiné cela jusqu’à présent, c’est la première chose si quelqu’un a un compte qui consiste à abuser spécifiquement des gens de différentes manières – pas seulement du racisme – ils doivent réprimer cela pour le supprimer. ces comptes.

«Premièrement, c’est la première étape, mais nous devons nous assurer de continuer à éduquer les gens aussi, parce que ce sont les gens derrière cela qui sont la clé, nous devons les éduquer et leur apprendre que ces choses sont mauvaises.

“Il y a eu un excellent travail, de très bonnes choses qui sont venues de la concentration sur ce sujet au cours de la dernière année et c’est ce que nous devons continuer à faire.”

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page