News

Il est temps de s’excuser? La France aux prises avec son rôle dans le génocide rwandais

Publié le:

Cette date de 1994 marque le début d’un de ces moments d’échec collectif pour l’humanité. Le génocide rwandais s’est souvenu: 100 jours de massacres horribles qui ont fait environ 800 000 morts. Après le meurtre de 10 soldats de la paix des Nations Unies par des radicaux hutus, la communauté internationale s’est essentiellement redressée et est partie. Les Nations Unies, l’ancienne puissance coloniale, la Belgique et les États-Unis, ont tous présenté des excuses officielles depuis.

Mais pas la France, dont le président de l’époque François Mitterrand est la cible d’un nouveau rapport accablant d’historiens, rapport commandé par l’actuel dirigeant Emmanuel Macron. Cependant, ses auteurs insistent sur le fait que les documents récemment déclassifiés ne prouvent pas la participation active de Paris dans le génocide lui-même.

Nous nous interrogeons sur les conclusions de la commission Duclert, entendons son historien principal et demandons si la France devrait s’excuser lorsque Macron devrait se rendre au Rwanda dans les semaines à venir. La manière dont la France parle de son passé peut également informer la manière dont la nation se perçoit alors qu’elle se dirige vers une année d’élection présidentielle.

Produit par Alessandro Xenos, Juliette Laurain et Imen Mellaz.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page