News

Djibouti se rend aux urnes avec Guelleh à la recherche d’un cinquième mandat présidentiel

Publié le:

Djibouti, pays de la corne de l’Afrique, se rendra aux urnes vendredi alors que le président Ismail Omar Guelleh cherche un cinquième mandat dans ce petit mais stratégiquement important pays qui abrite des bases militaires pour les États-Unis, la Chine et d’autres.

Guelleh, 73 ans, ne fait face qu’à un seul challenger, le candidat indépendant Zakaria Ismail Farah, qui a interrompu sa campagne prématurément tout en affirmant qu’il ne pouvait pas le faire en toute sécurité. En signe de protestation, il est apparu la bouche fermée avec du ruban adhésif.

Les critiques appellent le président un dictateur autoritaire, mais d’autres à Djibouti le voient comme un moteur du développement du pays et de sa relative stabilité. Le pays est situé sur la mer Rouge, le long de l’une des voies de navigation les plus fréquentées du monde.

Guelleh est au pouvoir depuis 1999 après la mort de son prédécesseur, Hassan Guled Aptidon, le premier président du pays. Djibouti a obtenu son indépendance de la France en 1977.

Guelleh a déclaré aux journalistes il y a quelques jours qu’il n’était plus intéressé par le pouvoir mais qu’il répondait simplement à la volonté du peuple.

«C’est mon peuple, les Djiboutiens, qui m’a demandé de me présenter à nouveau et de ne pas les quitter pour la prospérité de la nation», a-t-il déclaré.

Plus de 205 000 personnes sont inscrites pour voter à Djibouti, qui compte plus de 600 000 habitants. Le pays est un mélange d’ethnie somalienne, afar et arabe.

(AP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page