News

Plusieurs civils tués lors d’un raid armé lors de funérailles, village de l’ouest du Niger

Publié le:

Dix-neuf civils ont été tués lorsque des hommes armés ont attaqué un village de l’ouest du Niger près de la frontière avec le Mali, a déclaré dimanche un responsable local à l’AFP, lors de la dernière effusion de sang dans la région en difficulté.

“Pour le moment, le nombre de morts s’élève à 19 et deux personnes ont été blessées lors d’une attaque d’hommes armés à moto dans le village de Gaigorou” dans la région de Tillaberi samedi soir, a indiqué le responsable municipal de Dessa.

Un nombre indéterminé d’assaillants non identifiés, connus localement sous le nom de bandits, ont d’abord attaqué des personnes assistant à des funérailles dans un cimetière, avant de se rendre au village où ils “ont tiré sur tous ceux qu’ils voyaient”, a déclaré le responsable.

La région de Tillaberi est située dans la zone anarchique des «trois frontières» où convergent les frontières du Niger, du Mali et du Burkina Faso et a régulièrement été la cible de groupes djihadistes affiliés au groupe État islamique.

“Ce qui nous préoccupe beaucoup, c’est cette escalade de violence et d’insécurité qui a récemment eu lieu dans la région”, a déclaré en mars le gouverneur de Tillaberi, Tidjani Ibrahim Katiella, soulignant l’imposition accrue de taxes islamiques par les militants, le vol de bétail et la violence contre civils.

Treize personnes ont été tuées le mois dernier lorsque des hommes armés à moto ont attaqué les villages de Zibane-Koira Zeno, Zibane Koira-Tegui et Gadabo.

Les attaques contre les civils se sont multipliées depuis le début de l’année – plus de 300 personnes sont mortes au cours de trois séries d’attaques dans l’ouest du Niger. Personne n’a jusqu’à présent revendiqué la responsabilité des attentats.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page