Technology

Misogynie du télégramme: “ Ils voulaient nous attacher moi et mon enfant à un cheval ”

Les victimes d’abus affirment que les modérateurs de Telegram doivent faire plus pour lutter contre la misogynie et d’autres formes de haine.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page