Sports

AstraZeneca craint d’alimenter le scepticisme à l’égard des vaccins en Côte d’Ivoire

Publié le:

Près de deux mois après la livraison d’un demi-million de doses de vaccins Astrazeneca, les autorités ivoiriennes ont du mal à attirer les gens vers les centres de vaccination au milieu des craintes concernant la sécurité du vaccin et la désinformation généralisée. Thaïs Brouck et Sam Bradpiece de FRANCE 24 ont ce rapport.

Moins de 0,5% de la population ivoirienne de 25 millions d’habitants a été vaccinée jusqu’à présent, ce qui fait de la perspective d’un pays d’Afrique de l’Ouest d’atteindre l’immunité collective un lointain mirage.

La campagne a été entravée par la décision de suspendre le vaccin AstraZeneca dans un certain nombre de pays européens en raison de la peur des caillots sanguins.

La foi dans le jab a également été minée par des doutes sur son efficacité contre la variante 501YV2 découverte en Afrique du Sud, ainsi que par des rumeurs et des informations erronées sur les réseaux sociaux.

«Il y a beaucoup de gens qui sont très hésitants», explique le Dr Adèle Telly, responsable du centre de vaccination du Parc des Sports à Abidjan, la ville la plus peuplée de Côte d’Ivoire. “Alors vraiment, nous devons intensifier nos efforts de communication pour convaincre les gens de se faire vacciner.”

Cliquez sur le joueur ci-dessus pour regarder le rapport complet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page