News

Plus d’une douzaine de morts dans des attaques au nord du Burkina Faso, selon une source locale

Publié le:

Des hommes armés ont tué au moins 15 personnes lors d’un raid nocturne sur plusieurs villages du nord du Burkina Faso, a déclaré mardi un élu local.

“Des individus armés ont mené lundi un raid meurtrier sur des villages et hameaux de la région de Seytenga, tuant une quinzaine de personnes”, a déclaré à l’AFP le responsable, qui a demandé à ne pas être nommé, depuis la grande ville sahélienne voisine de Dori, près du Niger.

Il a dit que le village de Yatakou a été le premier à être attaqué et qu ‘”au moins 10 personnes y sont mortes” tandis que cinq autres ont été tuées à Sofokel.

La plupart des morts étaient des hommes, a-t-il ajouté.

Une source sécuritaire a confirmé une “série d’attaques” et fait état de victimes, mais n’a donné aucun chiffre.

Des troupes ont été envoyées pour sécuriser la zone et superviser l’enlèvement des corps, a indiqué la source.

La population locale a déclaré que l’effusion de sang avait conduit les habitants à fuir les villages de Seytenga pour Dori, à 40 kilomètres (25 miles).

Les attaques sont intervenues après la mort de trois journalistes européens – deux espagnols et un irlandais – lundi dans une attaque contre une patrouille anti-braconnage dans l’est de la nation ouest-africaine.

L’un des pays les plus pauvres du monde, le Burkina Faso est aux prises avec une insurrection impitoyable des islamistes armés qui ont balayé le Mali voisin en 2015.

Les groupes djihadistes – certains affiliés à Al-Qaïda et d’autres au groupe État islamique – ont lancé un nombre croissant d’attaques dans le pays.

Plus de 1 300 personnes sont mortes et plus d’un million ont fui leurs maisons.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page