News

La RD Congo condamne 30 personnes à mort pour des affrontements avec la police à Kinshasa

Publié le:

Trente personnes ont été condamnées à mort en République démocratique du Congo samedi après un procès d’une journée pour leur rôle dans les violences anti-policières marquant la fin du Ramadan dans la capitale, ont indiqué des sources judiciaires.

Un policier a été tué jeudi à Kinshasa alors que des groupes musulmans rivaux se disputaient le droit de marquer la fin du Ramadan dans un grand stade sportif, ont indiqué des responsables.

Un avocat des parties civiles, le chef Tshipamba, a déclaré à l’AFP que 30 personnes avaient été condamnées à mort lors d’un procès qui avait débuté vendredi, un jour après que les violences auraient eu lieu. Un enregistrement des débats obtenu par l’AFP a confirmé le verdict.

La RD Congo n’a pas appliqué la peine de mort depuis l’instauration d’un moratoire en 2003. Depuis lors, les condamnations à mort sont commuées en réclusion à perpétuité.

Le gouvernement régional a déclaré qu’en plus du policier tué, plusieurs personnes avaient été blessées et un véhicule de police avait été incendié lors des combats à l’extérieur du stade des martyrs.

Le chef de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo, a déclaré qu’environ 40 personnes avaient été blessées et 35 avaient été arrêtées.

Deux factions rivales se disputent depuis des années la direction de la fédération musulmane Comico de RDC.

Bien que l’affaire reste devant les tribunaux, les deux parties restent en désaccord et en viennent parfois aux mains.

Environ 10 pour cent de la population de la RDC sont musulmans, principalement concentrés dans l’est du pays.

Mais Kinshasa, sur le fleuve Congo, à l’ouest du vaste pays d’Afrique centrale, voit aussi traditionnellement des célébrations de masse pour la fin du mois de jeûne sacré du Ramadan sur les places publiques et sur les routes principales.

(AFP)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page