News

Basketball Africa League: Ben Uzoh, ancien joueur de la NBA, dit que cela “ changera des vies ”

Le président de la Basketball Africa League, Amadou Gallo Fall (au centre), avec le conseil de cérémonie du premier match de la compétition entre le Nigérian Rivers Hoopers et le Rwanda’s Patriots

“L’Afrique..Nous sommes ici! Jeu en cours!” sont les mots utilisés par Amadou Gallo Fall pour lancer la première Basketball Africa League (BAL).

Fall, le président sénégalais de BAL, était sur place pour la cérémonie d’information de dimanche de la compétition soutenue par la NBA à la Kigali Arena au Rwanda.

L’honneur de marquer les premiers points de l’histoire de la BAL est allé à l’international nigérian et ancien joueur de la NBA Ben Uzoh, malheureusement son équipe de River Hoopers a perdu 83-60 face aux Patriots rwandais.

“Cela va changer des vies. Cela va créer des opportunités pour les gens à travers le continent de nourrir leurs familles”, a déclaré Uzoh à BBC Sport Africa.

“C’est la NBA de l’Afrique, et donc pour un enfant qui grandit ici sur le continent, c’est quelque chose qu’ils peuvent appeler le leur et mettre en place les balleurs de l’avenir. C’est en soi très puissant. Cela transforme.”

La pandémie mondiale de Covid-19 en cours signifie que tous les jeux se déroulent dans l’arène de Kigali de 10 000 places au lieu du plan initial consistant à utiliser sept villes hôtes à travers le continent.

Malgré la pandémie, 1 500 spectateurs et dignitaires invités ont été autorisés à pénétrer dans l’arène vibrante et colorée ornée des couleurs nationales du Rwanda: bleu, vert et jaune.

Ceux qui ont eu la chance d’être à l’intérieur de l’arène ont donné leur soutien à l’équipe “locale” avec des acclamations et des chants de “Allons-y patriotes, allons-y” et “Défense! Défense! Défense!”

Il y avait aussi l’excitation supplémentaire du rappeur américain primé aux Grammy Awards J Cole faisant ses débuts pour les Patriots et aussi sur la feuille de match.

Faire l’histoire

Le président de la Basketball Africa League Amadou Gallo Fall (au centre) avec les capitaines des 12 équipes participant à la ligue inaugurale
Le président de la Basketball Africa League Amadou Gallo Fall (au centre) avec les capitaines des 12 équipes participant à la ligue inaugurale

Les supporters n’ont pas été déçus alors que les Patriots se sont ralliés après avoir perdu le premier quart-temps pour remporter le match au grand plaisir de l’entraîneur-chef américain de l’équipe, Alan Major.

“C’est très humble de faire partie de cet événement historique et je suis vraiment heureux pour nos gars. Deuxièmement de sortir et de gagner ce match, le premier match de cet événement historique”, a-t-il déclaré après la victoire.

Le tireur des Patriots, Dieudonné Ndizeye, était également ravi de faire partie du moment.

“Je me sens béni, c’est une excellente opportunité de faire honneur à cette ligue, c’est une grande ligue, nous avons 12 équipes d’Afrique, donc je me sens béni de faire partie de cette grande ligue”, a-t-il déclaré.

«Nos gars n’ont pas du tout saisi cette opportunité à la légère, ils voulaient représenter le Rwanda, l’organisation des Patriotes et la ville de Kigali.

“Donc, beaucoup de cœur a été versé dans ce match. Donc je suis tellement fier de la façon dont ils se sont conduits.”

Bien que ce soit une perte décevante pour les River Hoopers, leurs joueurs sont également heureux que le BAL ait démarré après avoir été retardé l’année dernière en raison d’un coronavirus.

“Je suis vraiment excité comme les autres que la saison inaugurale a été annoncée. C’est une excellente opportunité pour tant de futurs jeunes”, a insisté l’attaquant des Hoopers, Taren Sullivan.

“Il y a beaucoup d’énergie, il y a beaucoup de potentiel et beaucoup d’excitation, évidemment, nous n’avons pas obtenu les résultats que nous voulions.”

Il y a 12 équipes impliquées et pour la saison inaugurale divisée en trois poules avec les deux premières, plus les deux meilleures équipes classées au troisième rang, se qualifiant pour la phase à élimination directe, qui commence par les quarts de finale.

Il y aura 26 matchs au total, les deux dernières semaines plus tard, le 30.

Le format a été ajusté, avec moins de matchs que prévu initialement, en raison de Covid, les organisateurs de la ligue ayant déclaré qu’ils disposeraient de protocoles de sécurité robustes pour lutter contre le virus.

GNBC (Madagascar) Petro de Luanda (Angola) GSP (Algérie)
Rivers Hoopers (Nigéria) FAP (Cameroun) Zamalek (Egypte)
Patriots BBC (Rwanda) AS Police (Mali) Ferroviàrio de Maputo (Mozambique)
US Monastir (Tunisie) AS Sale (Maroc) AS Douanes (Sénégal)
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page