News

Macron et Tshisekedi accueillent un sommet économique pour les dirigeants africains

Le président Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo a co-organisé mardi un sommet sur l’assistance financière aux économies africaines, rejoignant le président français Emmanuel Macron au Grand Palais Éphémère à Paris pour discuter des stratégies de renforcement de l’aide à la relance suite au COVID-19 sanitaire et économique crise.

Tshisekedi, s’exprimant dans son rôle de président actuel de l’Union africaine, a été rejoint par une trentaine de chefs d’État africains, dont le président Nana Akufo-Addo du Ghana et son homologue rwandais Paul Kagame. Étaient également présents Kristalina Georgieva, chef du Fonds monétaire international, et des dirigeants de pays européens et d’autres organismes mondiaux.

«L’Afrique mérite une chance équitable: mettre fin à la crise, améliorer des vies et construire un avenir numérique vert», a déclaré Georgieva. «Le monde doit se mobiliser pour l’Afrique alors qu’il s’agit pour son peuple. Au FMI, nous ferons notre part. »

Le FMI estime que quelque 285 milliards de dollars de financement supplémentaire seront nécessaires jusqu’en 2025 en raison de la pandémie, dont environ la moitié est destinée aux pays africains à faible revenu. Les participants au sommet ont discuté des éléments de ce que Macron a appelé un New Deal pour l’Afrique qui comprenait l’allégement de la dette, ainsi que les priorités de financement pour la fourniture d’électricité aux Africains et la transformation numérique des économies.

«L’Afrique est notre voisin, le continent avec lequel l’Europe a le plus de liens, le plus de voyages et le plus de liens», a déclaré Macron. «Un scénario où l’Europe se rétablit alors que l’Afrique plonge dans la détresse, avec une crise sanitaire et une récession, est inconcevable.»

Image: Présidence RD Congo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page